Édito

En voiture…

Le béton fait voyager. Etonnant ? Et pourtant, c’est une réalité. Et quoi de mieux que le train pour le découvrir ? Alors, direction la gare… pour un embarquement immédiat. En arrivant à la gare d’Austerlitz, à Paris, le voyage commence en levant les yeux. Là, chacun pourra admirer la nouvelle ossature toute de béton revêtue en construction au-dessus des voies. Cette vaste charpente doit permettre la création de 22 000 m2 de surfaces constructibles.
Mais tout déplacement en train nécessite aussi une infrastructure. Celle-ci prend forme, en ce moment, entre Tours et Bordeaux. Trois cents kilomètres de voies ferrées, de viaducs, d’estacades, de tranchées couvertes. Cet ensemble permettra de rallier Paris à la capitale girondine en 2 h 05. Et de gagner ainsi près de 1 h sur le trajet actuel.
Et pourquoi pas un périple plus large, un tour de France à travers les régions ? Voir les constructeurs de moules en Isère et dans la Loire, découvrir le savoir-faire des maçons du Puy-de-Dôme, et en savoir plus sur les restaurations menées au Havre.
Le voyage peut enfin se faire, à travers le temps, jusqu’aux origines de la Chocolaterie Meunier, à Noisiel, en Seine-et-Marne… Ces voyages vous séduisent ? Qu’à cela ne tienne. Ils peuvent être vécus, dès maintenant, sans même bouger, juste en feuilletant les pages du présent numéro. Alors en voiture, et attention à la fermeture des portes.

Frédéric Gluzicki
Directeur de la publication

ESPRIT BETON : Labo by Grace, échange capital.

EN COUVERTURE : La LGV Sud-Europe Atlantique.

TECHNIQUE & ARCHITECTURE  : Gare d’Austerlitz, une protection au feu très esthétique.

EN REGION : Focus sur la région Rhône-Alpes.

EVENEMENT : Symposium recyclage.

ZOOM SUR… : Mortiers de calage et de scellement.

PASSE SIMPLE : La chocolaterie Menier, du cacaoyer à la “Cathédrale”.

16,00

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?