Peri France : « Nous sommes impactés par la pénurie de matières premières »

Yann Butillon
08/07/2021

Dans un contexte rendu incertain par la pénurie qui touche de nombreuses matières premières, Peri a lancé des nouveautés, investi dans de nouveaux dépôts de vente et a réfléchi à ses approvisionnements. Plus de détails avec Jean-Michel Gueguen, directeur général de la filiale française.

Article paru dans le n° 95 de Béton[s] le Magazine

Jean-Michel Gueguen est le directeur général de Peri France.  [©Peri]
Jean-Michel Gueguen est le directeur général de Peri France. [©Peri]

Comment Peri a-t-il vécu la période de crise sanitaire ?

Comme tout le monde, nous avons eu une baisse franche d’activité en avril et en mai 2020. Notamment au niveau des ventes. La fin d’année a été une bonne nouvelle, puisque nous avons rattrapé le manque d’activité, au point que le bilan global n’est pas si mal. 

En revanche, nous sommes bien plus impactés par la pénurie de matières premières. L’aluminium, l’acier, le bois et les polymères sont concernés et tous sont nécessaires pour notre activité. Les augmentations de prix sont d’environ 20 %, sauf pour le bois, qui a explosé à 100 % ! Il faut l’avouer, nous ne mesurons pas encore les impacts de cette crise. Tant au niveau des prix – repartiront-ils à la baisse ? – et sur les délais de fourniture pour nos usines. Depuis juin, cela impacte nos capacités de livraison. Nous allons compenser avec la location et par l’approvisionnement auprès des autres pays, pour certaines opérations. Il faut nous adapter, puisque l’amélioration des conditions ne devrait se faire ressentir qu’à partir de mi-2022. 

Cela va vous obliger à revoir vos productions ? Rechercher d’autres matières ?

Nous devons avoir une réflexion sur les matières premières que nous utilisons. Pour optimiser les quantités, mais aussi pour trouver de nouvelles solutions. Ainsi, pour les coffrages horizontaux, nous avons ressorti de nos cartons un produit que nous utilisions peu : le Peri Panel. Il s’agit d’un panneau polymère qui remplace le contreplaqué. L’intéressant, c’est que plus de 95 % de la plaque est recyclable. Cette solution pourrait très vite être adaptée à nos coffrages verticaux ou à notre solution manuportable. 

Cet article est réservé aux abonnés
des revues Béton[s] le Magazine et Bâti & Isolation.

En plus de votre magazine, profitez d’un accès illimité à l’ensemble des contenus et services du site www.acpresse.fr :

  • Lecture de l’intégralité des dossiers thématiques, reportages chantiers, fondamentaux, histoire de la construction…
  • Consultation des indicateurs économiques (chiffres et analyses)
  • + vos newsletters pour suivre l’info en continu
Je m'abonne