ParexGroup : Des fusées à la rénovation de l’ancien

Rédaction
11/09/2014

Pour se placer en rupture des modes classiques d’isolation thermique par l’extérieur, ParexGroup s’est lancé en 2010 dans un projet de recherche collaborative. Le fruit de cette recherche se nomme Parex.IT.

1-ISO15-Actu-ParexPour se placer en rupture des modes classiques d’isolation thermique par l’extérieur, ParexGroup s’est lancé en 2010 dans un projet de recherche collaborative. Le fruit de cette recherche se nomme Parex.IT. C’est le premier parement extérieur pour isolation thermique appliqué directement par projection sur gros œuvre. Se présentant comme une alternative aux matériaux comme le polystyrène expansé ou la laine de roche, l’enduit intègre des granules super isolantes d’aérogel de silice nouvelle génération qui lui confèrent des performances thermiques de haut niveau.

L’enduit est constitué d’une matrice hydraulique adjuvantée qui enrobe des granules d’aérogel de silice, un produit utilisé notamment pour les besoins en isolation dans l’aérospatial. La formule devrait permettre d’atteindre des performances de 0,028 W/(m.K) de conductivité thermique, tout en étant 100 % minéral. Projeté en continu, il supprime les ponts thermiques et offre des résultats convaincants de résistance au feu et de perméabilité à l’humidité tout en s’appliquant au moyen des outils traditionnels des façadiers.

Afin de mesurer les performances effectives du produit, Parex a fait construire sur la plate-forme Incas du CEA Ines au Bourget du lac (73), une maison test sur laquelle a été appliqué le Parex.IT. Inaugurée le 27 juin dernier, elle devrait livrer ses premiers résultats d’ici un an. Elle permet aussi à l’industriel et ses partenaires (Enersens, Wienerberger, CEA, CSTB Mines ParisTech et Locie) de continuer à faire évoluer le produit. Et notamment réfléchir à l’industrialisation de la production, comme le précise Evelyne Prat, directrice de l’innovation du groupe : «  Techniquement, nous sommes prêts à fabriquer et appliquer le produit. Mais il nous faut encore monter le schéma industriel et surtout nous assurer d’une production suffisante pour faire baisser le coût de fabrication de l’aérogel. Le prix est déjà à un niveau où l’on peut faire des chantiers, mais c’est une ressource encore peu utilisée, les économies de masse ne sont pour le moment pas encore envisageables ». Côté marché, Parex vise la rénovation. « Le produit étant projeté en continu, il permet de rénover des immeubles anciens montrant des configurations particulières. Le Parex.IT couvre des zones où les autres produits d’isolation, plus rigides, ne fonctionnent pas. Nous sommes donc parfaitement adaptés à la rénovation de bâtiments historiques, de bâtiments classés, des bâtiments à géométrie non planes et les structures fragiles ». Pour le moment, c’est la maison test qui bénéficie de toutes les attentions.