(Parenthèse béton) épisode #2 : Natalie Sanzache

Rédaction
03/07/2018

(Parenthèse béton) EPISODE #2 : Natalie Sanzache. Profession ? Sculptrice de la lumière ! Matériaux : le béton et le plâtre. L’un devient coquille, écorce et magma. L’autre se transforme en fil, textile et dentelle.

(Parenthèse béton) : le rendez-vous de Béton[s] le Magazine
La rédaction vous propose de découvrir des artistes, artisans et designers, qui se retrouvent tous autour du béton.

– EPISODE #2 – Natalie Sanzache –

Il y a quinze ans, Natalie Sanzache devient “sculptrice de la lumière”. D’abord via des sculptures-luminaires, des céramiques, des patines de bois… Elle cherche, elle se cherche, elle fouille, elle expérimente, elle se documente… Elle aime les secrets d’ateliers, les poudres, les mélanges, les potions… Une vraie chef. « Au final, le béton n’est que la résultante d’une concoction de ciment, de sable et d’eau », s’enthousiasme l’artiste. Son travail va ainsi de pair avec la recherche sur la lumière et sur la matière. Et le matériau béton, elle le compose, le met en forme : « il est plein de ressources ! » Ce qui lui plaît au fond, c’est de le détourner, il semble lourd, solide, dur… Elle le rendra léger, fragile, flexible.
M.C.

[Lire la suite dans le BLM n°69]