Parade : La chaussure de sécurité Connect

Charline David
10/02/2021

La gamme Parade Connect propose 8 modèles de chaussures de sécurité connectées. Une première sur le marché français.

Une chaussure connectée Parade Connect qui permet d’alerter les secours en cas de problèmes de son utilisateur.  [©ParadeConnect]
Une chaussure connectée Parade Connect qui permet d’alerter les secours en cas de problèmes de son utilisateur. [©ParadeConnect]

C’est une première en France, la commercialisation d’une chaussure de sécurité connectée. Innovation rendue possible par l’entreprise Parade. Filiale du groupe français Eram, Parade est un acteur majeur du marché des EPI depuis son lancement en 1978. La gamme Parade Connect comprend 8 modèles, tous dotés de connexions contre les chutes. Et ceci, grâce à un boîtier installé dans le talon de la chaussure qui repère les mouvements. Celui-ci a aussi comme fonction de géolocaliser et d’alerter les secours, grâce au Bluetooth. Pour une maîtrise optimale, Parade s’est entourée des meilleurs spécialistes de l’IoT1

Toujours plus de technologie

Ces chaussures comptabilisent un total simulé de 220 cas de chutes, afin de calibrer au mieux leur utilisation. Cette innovation a fait l’objet de plusieurs brevets. « Nous avons voulu passer de la sécurité passive à la sécurité active avec un dispositif permettant de détecter les chutes d’un travailleur isolé »,déclare Franck Cherek, président de Parade. Les 8 modèles sont aussi normés SRC (anti-glisse) et disposent du plus haut niveau de sécurité (S3) de la norme “Chaussure de sécurité”. Enfin, la gamme est certifiée EN ISO 20345, réglementation européenne des équipements de protection individuelle.

De plus, chaque chaussure a un embout de sécurité à 200 J, une semelle anti-perforation et anti-glisse. Et elle absorbe les chocs… Pour répondre aux attentes et aux besoins des clients, les 8 modèles de la gamme ont des designs bien différents. Pour garantir le confort, elles restent légères et leur semelle est souple. 

1L’IoT (Internet of Things) ou Internet des objets.

Charline David

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article