Menuiserie, le secteur qui recrute

Rédaction
24/05/2017

Le SNFA a profité du Concours général des métiers organisé du 16 au 19 mai dernier, pour mettre en valeur le dynamisme de l’emploi dans la filière.

Les menuiseries alu recrutent des apprentis.

Le SNFA, l’organisation professionnelle représentative des concepteurs, des fabricants et des installateurs de menuiserie aluminium, a profité du Concours général des métiers organisé du 16 au 19 mai dernier, pour mettre en valeur le dynamisme de l’emploi dans la filière. Cette dernière « forme des professionnels aguerris, capables de réaliser des menuiseries aluminium sur mesure (fenêtres, façades, vérandas…), des ouvrages architecturaux de grande technicité soumis à de véritables règles de l’art. Les formations sont accessibles, dès la fin de la 3e, en formation continue ou en apprentissage (CAP, Bac Pro). Il est ensuite possible de poursuivre ses études avec le BTS “Enveloppe du bâtiment”, puis la licence professionnelle “Management et ingénierie des entreprises de façades” ». Ces différentes formations garantissent l’accès à l’emploi, mais sont parfois menacées de fermeture, faute de candidats. Une situation paradoxale dans le marché de l’emploi actuel, qui ne fait qu’accroître la pénurie de personnes qualifiées dans le secteur, et par là-même, les difficultés des entreprises à recruter. Un chiffre est à retenir. En effet, pas moins de 75 % des jeunes travaillant dans le secteur du BTP sont entrés dans la vie active, sans passer par l’étape de la recherche d’emploi. Un espoir donc…

La question de la formation et de la compétence est particulièrement importante dans le contexte actuel de rénovation énergétique, avec le dispositif RGE et le système d’éco-conditionnalité des aides publiques. Selon les organisations professionnelles de la filière fenêtres, les travaux de rénovation énergétique, soutenus par les incitations fiscales (CITE, TVA à 5, 5 %), ont ainsi permis de créer ou de préserver plus de 8 000 emplois en France en 2015.