Martel Groupe intègre deux nouvelles sociétés

Yann Butillon
17/02/2021

L’industriel lyonnais, Martel Groupe, poursuit son développement et a fait l’acquisition des sociétés Clivio TP et LMTS.

Cet article est à retrouver dans le n° 92 de Béton[s] le Magazine.

Martel Groupe a fait l’acquisition des entreprises Clivio TP et LMTS [©Martel Groupe]
Martel Groupe a fait l’acquisition des entreprises Clivio TP et LMTS. [©Martel Groupe]

RHONE. Martel Groupe poursuit son développement, tant en matière de panel de métiers, que de géographie. En effet, l’entreprise lyonnaise a fait l’acquisition des sociétés Clivio TP et LMTS, appartenant à Fabrice Clivio. Spécialisées dans les travaux spéciaux et les fondations profondes (parois clouées, berlinoises, pieux), ces dernières opèrent respectivement en Bourgogne – Franche Comté et dans la région autour de Monaco.

Avec 12 M€ de chiffre d’affaires annuel cumulé, ces deux acquisitions vont permettre à Martel Groupe de poursuivre la stratégie de diversification entamée depuis plusieurs années.

Surtout, les nouvelles sociétés sont complémentaires des activités historiques du groupe, permettant d’apporter des synergies de métiers.

Croissance externe

« Ces acquisitions marquent un tournant dans notre modèle de développement et vient compléter notre position de multi-spécialiste du BTP, commente Lionel Martel, président de Martel Groupe. Clivio TP et LMTS apportent à Martel Groupe de nouveaux savoir-faire, complémentaires de nos métiers actuels. Ce qui va nous permettre d’améliorer encore l’accompagnement et la satisfaction de nos clients. »

En 2019, le groupe Martel avait réalisé une levée de fonds auprès de Garibaldi Participations, Rhône – Alpes PME et Carvest. Ceci, dans l’objectif d’avoir les moyens de poursuivre ses projets de développement. Notamment par la croissance externe. « L’ensemble des partenaires investisseurs s’inscrit dans la réalisation de cette opération de croissance externe, indique Yvan Noble, directeur de participation chez Garibaldi Participations. Qui illustre la stratégie du groupe de diversification métier. Ceci, afin de maîtriser l’ensemble de la chaîne de valeur et de gérer pleinement les cycles économiques. »

Cet article est à retrouver dans le n° 92 de Béton[s] le Magazine.

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article