L’heure du bilan pour Edycem et l’école centrale de Nantes

Rédaction
03/05/2016

Un an après la signature d'une chaire, entre Edycem (ex VM Matériaux) et l’Ecole centrale de Nantes, il était temps de faire le bilan.

Daniel Robin, Dg d’Edycem.

Daniel Robin, Dg d’Edycem.

Un an après la signature de la Chaire internationale de recherche et d’enseignement “des bétons innovants pour de nouvelles applications”, entre Edycem (ex VM Matériaux) et l’Ecole centrale de Nantes, il était temps de faire le bilan. Signée sur cinq ans, la chaire a déjà permis de renouveler et de valoriser le DTA de la chape fluide Kalkiss d’Edycem. Elle a aussi été l’occasion de répondre aux questions sur le comportement de la chape au jeune âge par temps chaud. La dynamique est telle que deux thèses de recherche vont démarrer !

« Plus qu’une chaire, nous sommes parvenus à construire une unité forte autour d’Edycem. Cela constitue l’une des plus grandes réussites de cette première année. Nous pouvons nous appuyer sur des équipements de recherche et d’études auxquels nous n’aurions pas pu avoir accès » explique Daniel Robin, Dg d’Edycem. Ce que confirme Ahmed Loukili, professeur à Centrale Nantes et titulaire de la chaire, « cette première année nous a permis d’investiguer les sujets sur lesquels nous allons travailler, en nous immergeant dans les problématiques d’Edycem, grâce aux visites de ses sites industriels. En tant que laboratoire de recherche académique, cette collaboration nous permet d’être alimentés par de véritables attentes du terrain auxquelles nous apportons des réponses technico-scientifiques ».