Le SFECE renforce son offre de formations en 2014

Rédaction
17/03/2014

Avec ses 132 adhérents représentant 85 % du chiffre d’affaires total des secteurs représentés, le Syndicat français de l’échafaudage, du coffrage et de l’étaiement (SFECE) s’engage pour renforcer la formation professionnelle en 2014.

R°V°ft21x29,7QAvec ses 132 adhérents représentant 85 % du chiffre d’affaires total des secteurs représentés, le Syndicat français de l’échafaudage, du coffrage et de l’étaiement (SFECE) s’engage pour renforcer la formation professionnelle. Ayant vocation à dynamiser le secteur, accompagner les entreprises et contribuer au développement des actions techniques, normatives et règlementaires, le SFECE fait de la formation l’un de ses axes prioritaires. Plus qu’un outil de sécurité, elle est le gage de la compétence d’une entreprise et de la valorisation de la profession. Vecteur d’un savoir-faire réel et d’un professionnalisme exemplaire, elle garantit la sécurité au travail

Le syndicat présente un choix plus large de formations pour satisfaire la demande et dynamiser le secteur. Déjà en 2013, la commission formation avait mis en place quatre nouveaux référentiels. Pour les métiers liés aux plates-formes motorisées, deux formations se sont ajoutées à celles de Monteur de plates-formes de travail, ascenseurs de chantier et monte-matériaux et de Monteur de plates-formes suspendues : Utilisation de plates-formes sur mâts et Utilisation de plates-formes suspendues motorisées. Ces deux formations permettent de répondre à l’obligation de formation du personnel à l’utilisation des équipements de travail ; elles restent générales, afin que les compagnons puissent s’adapter aux modèles de plates-formes qu’ils seront amenés à utiliser. Le SFECE conseille d’y associer une prise en main dispensée par l’installateur/loueur de la plate-forme, afin de tenir compte des spécificités du matériel et du chantier. Pour les métiers liés à l’échafaudage, deux formations ont été conçues : Utilisation et vérification journalière des échafaudages fixes et Montage, vérification et utilisation des échafaudages roulants. Elles complètent le panel de formations en lien avec l’échafaudage : Aide-monteur d’échafaudage, Monteur d’échafaudage, Chef d’équipe échafaudage, Technicien de conception d’échafaudages fixes, Technicien de bureau d’études, Montage – Utilisation – Démontage d’échafaudages de pied et Réception -Conformité – Vérification d’échafaudages fixes et roulants. En 2014, le SFECE travaillera avec ses différents organismes de formation et ses adhérents à la mise à jour des référentiels Monteur d’échafaudage et Remise à niveau monteur d’échafaudage. Les difficultés rencontrées par les candidats lors des épreuves des CQP seront analysées, afin de déterminer les points à approfondir au cours de la formation.

En plus d’un élargissement de la palette des formations, le SFECE, en charge de l’organisation et du choix des membres du jury, renforce pour 2014 le calendrier des sessions CQP Monteur d’échafaudage. Au minimum seize journées seront programmées et réparties sur les départements très demandeurs en 2013 : Bouches-du-Rhône (13), Moselle (57), Nord (59), Rhône (69), Paris (75), Seine-Maritime (76).

Cette année, le SFECE amplifie encore son action de contrôle, afin de maintenir l’excellence de la formation proposée. Il poursuit sa démarche d’amélioration continue en renforçant son système d’audit des organismes de formation associés et de leurs f

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article