Le Cercle Promodul présente un rapport de vigilance pour la future RT

Rédaction
25/11/2015

Le Cercle Promodul a publié un rapport intitulé “De la RT 2012 au bâtiment responsable et environnemental : quels axes et orientations privilégier pour la futur réglementation ? ”

 

rbr-2020-1600x1200-300x200Alors qu’elle est en cours de développement, la future Réglementation technique et environnementale des bâtiments va fixer les nouvelles exigences pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. A travers ses collèges, le Cercle Promodul, qui regroupe 71 adhérents du milieu du bâtiment, a publié un rapport intitulé “De la RT 2012 au bâtiment responsable et environnemental : quels axes et orientations privilégier pour la future réglementation ?”

Résumé en cinq chapitres, le rapport veut démontrer que la future Réglementation doit prendre en compte l’échelle du “temps industrie” pour garantir la qualité des produits et des systèmes en adéquation avec les exigences de la réglementation. Mais également une stabilité réglementaire avec des objectifs précis pour permettre un amortissement économique de la recherche et dès la conception du bâtiment, un calcul en coût global direct intégrant les coûts de construction et de fonctionnement, qui permettra le choix des solutions les plus efficientes.

Mais le Cercle publie aussi des pistes de travail, afin de réaliser les objectifs ambitieux du gouvernement. L’impératif de produire des indicateurs environnementaux d’une ACV (Analyse du Cycle de Vie) du bâtiment et de remettre à l’occupant des moyens nécessaires à la bonne gestion de la performance et du confort grâce à des outils clairs et simples de sa consommation d’énergie. Le bâtiment performant doit être constitué d’une enveloppe performante, la moins déperditive possible, conjugué à des systèmes actifs de haute performance, tout en respectant les principes posés par l’Union européenne et garantissant le confort des occupants. En particulier, la qualité de l’air intérieur devra être un point clef, en définissant les débits d’air neuf tenant compte du taux d’occupation, mais aussi des émissions de polluants (construction, ameublement, équipement). Les retours d’expériences, l’innovation technologique facilitée par des temps courts de mise sur le marché, tout en mettant en avant les produits émergents et performants, évalués sur la base de critères homogènes et normalisés permettront d’accentuer les effets d’une réglementation ambitieuse.

Le rapport est consultable ici