La Filière Béton veut s’engager pour Notre-Dame-de-Paris

Rédaction
24/04/2019

La Filière Béton souhaite s’associer au projet collectif de reconstruction de Notre-Dame-de-Paris.

Notre-Dame-de-Paris pendant l’incendie du 15 avril 2019. [©DR]
Notre-Dame-de-Paris pendant l’incendie du 15 avril 2019. [©DR]

La Filière Béton souhaite s’associer au projet collectif de reconstruction de Notre-Dame-de-Paris. « Tous les acteurs de la filière se tiennent prêts à apporter leurs compétences, leurs solutions constructives à la formidable dynamique nationale de reconstruction d’un lieu emblématique du génie, de l’histoire et du savoir-faire des compagnons bâtisseurs de cathédrales », peut-on lire dans un communiqué. 

Les contraintes, liées à un délai de réalisation de 5 ans, voulu par le président Emmanuel Macron, génèrent des défis techniques majeurs. La filière met en avant l’adéquation du matériau béton, à la fois ancien dans ses usages et futuriste dans ses évolutions récentes. Ceci, avec les exigences de durabilité, de non combustibilité et de légèreté potentielle de la structure dans le cadre de la reconstruction de Notre-Dame-de-Paris. De nombreuses entreprises de la filière ont déjà manifesté leur intention d’apporter un mécénat de compétences et d’offrir les matériaux, qui vont permettre la réalisation des ouvrages si les choix architecturaux sont orientés vers le matériau béton.

« De tout temps, les compagnons et les architectes ont su innover pour créer, conserver, sublimer le patrimoine de l’Humanité, explique la Filière Béton dans un communiqué. Aujourd’hui, en tenant compte des enjeux sociétaux, la filière béton propose de poursuivre leur œuvre et d’écrire une nouvelle page de l’histoire de la vie de la cathédrale. »

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article