Iwan Pol : Chirurgien des matériaux

Rédaction
31/10/2018

Basé à Rotterdam, le designer Iwan Pol s’est lancé dans un projet de recherche, qui gravite autour de la perception humaine de la matière, en particulier le béton. Avec “Happy Concrete”, il questionne nos sens, en expérimentant l’utilisation du matériau, sa forme et sa couleur.

« En 2016, j’ai fondé un collectif intitulé Envisions avec Sanne Schuurmans ». [©Iwan Pol]

Dans les séries “Happy Concrete I” et “Happy Concrete II”, le designer voudrait que ses objets en béton “tendre” (dont la formulation reste secrète) soient appliqués dans le domaine de l’architecture. En considérant le matériau comme une peau tactile pour les bâtiments ou comme un tapis d’extérieur, ses objets peuvent être utilisés de manière modulaire. « J’aime toujours ajouter une sorte de surprise à mon travail. J’ai donc voulu donner au béton rugueux et gris une apparence plus douce et colorée. » Iwan Pol utilise donc le béton, en premier lieu, car ce dernier est presque sans forme et facile à colorer. En second lieu, il y a tellement de types de bétons et chaque type a ses propres caractéristiques. Toutes ces variations créent des défis intéressants et des possibilités de conception infinies. En expérimentant divers pigments et techniques de coulage, Iwan Pol métamorphose l’ingrédient de construction, plus ou moins grossier et gris, en couleur. Cette recherche a pour but de montrer les nouvelles possibilités esthétiques de ce matériau le plus utilisé en construction.

Avec “Happy Concrete”, Iwan Pol questionne nos sens, en expérimentant l’utilisation du matériau, sa forme et sa couleur.

Les objets en béton d’Iwan Pol sont doux, confortables, moelleux, attirants et colorés. En additionnant le matériau de différents pigments et en diversifiant les techniques de coulage, le designer tente de brouiller nos perceptions du béton. « En tant que “chirurgien des matériaux”, je m’efforce d’exploiter les possibilités offertes par des matériaux familiers, comme le béton, afin d’exposer de nouvelles applications intéressantes. Ces applications peuvent être fonctionnelles ou esthétiques, mais elles s’efforcent toujours de chatouiller les sens », explique Iwan Pol. 

Influence de Tadao Ando

“En tant que “chirurgien des matériaux”, je m’efforce d’exploiter les possibilités offertes par des matériaux familiers, comme le béton, afin d’exposer de nouvelles applications intéressantes. "
« En tant que “chirurgien des matériaux”, je m’efforce d’exploiter les possibilités offertes par des matériaux familiers, comme le béton, afin d’exposer de nouvelles applications intéressantes.  »  [©Iwan Pol]

« Depuis que j’ai entendu parler de Tadao Ando1en classe d’architecture, je suis fasciné par la manière, dont il applique le béton dans ses bâtiments. Il m’a montré que le matériau présentait une sorte de raffinement et de tactilité que je n’avais jamais remarqués auparavant. Alors j’ai commencé à faire du béton juste pour voir ce qui était possible avec ce matériau. Le béton contient des ingrédients de base : ciment, sable / sable et eau. Une fois que vous ajoutez de l’eau, le béton est très fluide et peut donc prendre toute forme souhaitée. Il suffit d’ajouter un peu de temps au mélange, qui deviendra progressivement plus puissant jusqu’à ce que la réaction chimique s’achève et qu’il vous reste quelque chose, qui pourrait survivre pendant des siècles. Ce processus et ces caractéristiques donnent au concepteur beaucoup de liberté pour créer du durable et du personnel. »
Ainsi, la relation entre le corps et l’objet est ce qui intéresse au plus haut point Iwan Pol. « C’est fascinant de voir comment une combinaison de couleur, de matière, de forme, de texture et d’échelle peut influencer le mouvement et les émotions des gens. Je vise à mener une expérience spatiale positive avec mes conceptions », conclut Iwan Pol.

Muriel Carbonnet

1Exposition Tadao Ando jusqu’au 31 décembre au Centre Georges Pompidou.

Plus d’information sur :  www.olasol.eu et www.iwanpol.com