A Moncheaux, près de Lille, la coopérative Nord Alliance Habitat a réalisé sa première maison individuelle, isolée du sol aux murs par de la mousse polyuréthane projetée fournie par Icynène.

La coopérative Nord Alliance Habitat a réalisé sa première maison individuelle isolée du sol aux murs par de la mousse polyuréthane projetée fournie par Icynène. [©ACPresse]
La coopérative Nord Alliance Habitat a réalisé sa première maison individuelle isolée du sol aux murs par de la mousse polyuréthane projetée fournie par Icynène. [©ACPresse]

La coopérative Nord Alliance Habitat, spécialisée dans la construction de maisons individuelles, dispose dans ses rangs de plusieurs corps de métiers. « Nous ne voulons pas sous-traiter pour être en totale indépendance, explique Sébastien Sénez, un des gérants de la coopérative. Et chacun recherche l’innovation. Nous portons une attention particulière aux solutions mises en œuvre et notamment en matière d’isolation. » En termes de modèle constructif, chaque projet est réfléchi au-dessus de la RT 2012. « Nous fonctionnons par étape, de l’isolation aux équipements. Puis, nous réalisons toujours des tests d’étanchéité à l’air pour chaque maison que nous construisons. Avec un suivi d’un ou 2 ans après la livraison. » Pour la coopérative, la laine de verre a toujours régné sur l’isolation thermique par l’intérieur (ITI) dans la maison individuelle, mais depuis quelque temps, elle teste la mousse isolante. « En isolation, le polyuréthane reste un marché de niche », confirme Pierre Bautista, directeur commercial d’Icynène-Lappola. La maison de Moncheaux est la première à bénéficier d’une isolation par projection de polyuréthane aux murs et aux sols.

« La projection de mousse polyuréthane  permet d’isoler 40 m/j et ne nécessite pas de traitement des jonctions thermiques. » [©ACPresse]
« La projection de mousse polyuréthane permet d’isoler 40 m/j et ne nécessite pas de traitement des jonctions thermiques. » [©ACPresse]

Réduire les délais de construction et d’isolation

 « L’idée est de réduire les phases d’intervention », explique Sébastien Sénez. Et Pierre Bautista de poursuivre : « La projection permet d’isoler 40 m/j et ne nécessite pas de traitement des

Cet article est réservé aux abonnés
des revues Béton[s] le Magazine et Bâti & Isolation.

En plus de votre magazine, profitez d’un accès illimité à l’ensemble des contenus et services du site www.acpresse.fr :

  • Lecture de l’intégralité des dossiers thématiques, reportages chantiers, fondamentaux, histoire de la construction…
  • Consultation des indicateurs économiques (chiffres et analyses)
  • + vos newsletters pour suivre l’info en continu
Je m'abonne

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article