Iko : « Nous visons toutes les applications techniques »

Sivagami Casimir
20/01/2021

Créé dans les années 1950 au Canada, le groupe Iko a mis en service sa première usine française en 2014. A travers sa marque Iko Enertherm, l’industriel propose plusieurs solutions d’isolation en polyuréthane pour les toitures, la chape ou encore les combles.

Daniele Cerutti, directeur France et Europe du Sud Iko Enertherm et Dimitris Verdelis, directeur marketing Europe Iko Enertherm. [©Iko]
Daniele Cerutti, directeur France et Europe du Sud Iko Enertherm et Dimitris Verdelis, directeur marketing Europe Iko Enertherm. [©Iko]

Fondé il y a plus de 70 ans, Iko voit le jour au Canada et se spécialise vite dans le bardeau bitumineux. « Dans les années 1970, le groupe s’étend en Europe en rachetant des entreprises locales et en s’ouvrant sur le marché de l’étanchéité, explique Dimitris Verdelis, directeur marketing Europe Iko Enertherm. Dans les années 1990, Iko s’inscrit parmi les leaders dans le domaine de l’étanchéité de la toiture-terrasse. »

A travers la marque Iko Enertherm, le groupe conçoit et fabrique des solutions d’isolation et d’étanchéité à base de PIR. L’industriel canadien dispose de 3 usines en Europe, dont une en France à Combronde (63), inaugurée en 2014. « Les produits livrés en France sont 100 % fabriqués à Combronde sous la marque Iko Enertherm. », explique Daniele Cerutti, directeur France et Europe du Sud Iko Enertherm. Ainsi, les panneaux isolants, que ce soit pour les toitures, les combles ou sous chapes, sont distribués dans près de 250 points de distribution pour couvrir 100 % du territoire.

Isolation sous chape des toitures-terrasses ou des combles

En termes de force commerciale, Iko compte près d’une cinquantaine de collaborateurs, dont 10 commerciaux. « Nous visons toutes les applications techniques, reprend Dimitris Verdelis. Le polyuréthane à l’avantage d’avoir un très bon coefficient thermique. »

Prolongez votre lecture
Pour lire la totalité de cet article, inscrivez-vous gratuitement

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article