Holcim/Lafarge : Cessions pour fusion

Rédaction
20/08/2014

La fusion entre Holcim et Lafarge n’en finit pas d’avoir des répercussions mondiales. Pour pouvoir se conformer aux règles anti-trusts autour du monde, les deux firmes cèdent des activités sur tous les continents.

La fusion entre Holcim et Lafarge n’en finit pas d’avoir des répercussions mondiales. Pour pouvoir se conformer aux règles anti-trusts autour du monde, les deux firmes cèdent des activités sur tous les continents.

Au Pakistan, Lafarge a abandonné ses activités ciment au groupe BestWay Cement lors d’une transaction annoncée à 244 M€. Il s’agit surtout là, d’une cimenterie proche d’Islamabad, capitale du pays.

Au Brésil, afin d’anticiper les demandes éventuelles des autorités de la concurrence, le comité de désinvestissements a établi une liste d’actifs de grande qualité appartenant aux deux entreprises Holcim et Lafarge. Cet ensemble, proposé aux autorités brésiliennes de la concurrence Cade (Conselho Administrativo de Defesa Econômica), comprend trois usines de ciment intégrées et deux stations de broyage (représentant une capacité totale annuelle de production de ciment de 3,6 Mt), ainsi qu’une centrale à béton, toutes situées dans le Sud-Est du Brésil.

Toutes ces transactions ne seront confirmées que lorsque la fusion sera effective.