Une histoire des ambassades françaises

Muriel Carbonnet
08/04/2020

On peut retrouver dans l’ouvrage “Ambassades françaises au XXe siècle” l’architecte Eugène Beaudoin à Ottawa, au Canada. Le Corbusier et Guillermo Jullian de la Fuente à Brasilia, au Brésil. Ou encore, Bernard Zehrfuss à Varsovie, en Pologne. Et Christian de Portzamparc à Berlin, en Allemagne.

Au cours du XXesiècle, face aux transformations de la diplomatie, la France a dû réaliser un important rééquipement de ses chancelleries à travers le monde. Après le Première Guerre mondiale, elle chercha à étendre le nombre de ses ambassades neuves. Il s’agissait alors de dépasser le poncif de l’hôtel aristocratique de l’Ancien Régime pour inventer un édifice polyvalent. Ainsi, un véritable “modèle français” fut mis en place, influençant nombre d’autres grandes puissances. La réalisation d’édifices français à l’étranger était une question de prestige pour la France. La diplomatie française veilla à demeurer en phase avec son temps. En évitant d’imposer une ligne stylistique nette, elle sut souvent laisser les architectes libres de déterminer l’image extérieure du pays. On peut retrouver dans l’ouvrage “Ambassades françaises au XXe siècle” l’architecte Eugène Beaudoin à Ottawa, au Canada. Le Corbusier et Guillermo Jullian de la Fuente à Brasilia, au Brésil. Ou encore, Bernard Zehrfuss à Varsovie, en Pologne. Et Christian de Portzamparc à Berlin, en Allemagne.

Editeur : Editions du Patrimoine
Prix : 25€TTC
Disponible sur le site de l’éditeur.

http://www.editions-du-patrimoine.fr