Groupe Saint-Hilaire : « En 2021, la gamme Filafluid s’élargit »

Yann Butillon
30/09/2019

Présent sur des marchés aussi divers que l’agriculture, l’environnement ou le BTP, le groupe Saint-Hilaire produit des charges minérales, calcaires et chaux, permettant la fabrication de différents bétons spéciaux. France Mancipoz, chargée de marketing et communication, détaille la place du groupe sur ses marchés.

Retrouvez cet article dans le n° 949 de Process Industriels, supplément de Béton[s] le Magazine n° 89

Le groupe Saint-Hilaire exploite des carrières pour produire la gamme Filafluid et des liants anhydrite pour les chapes. [©Saint-Hilaire]
Le groupe Saint-Hilaire exploite des carrières pour produire la gamme Filafluid et des liants anhydrite pour les chapes. [©Saint-Hilaire]

Pouvez-vous nous rappeler l’histoire du groupe Saint-Hilaire et les différents secteurs sur lesquels il intervient ?   

France Mancipoz : L’histoire du groupe Saint-Hilaire remonte à 1947. Commençant avec l’acquisition et la modernisation par Pierre Emile Marquet de l’usine à chaux de Saint-Hilaire de Brens, en Isère. En 1968, la famille fait le choix de développer ses activités de fabrication de carbonate de calcium, avec l’ouverture du site de La Gagne, sur la commune de Trept, près de Lyon. Ceci, pour répondre aux marchés agricoles et routiers. Enfin, en 1989, le groupe construit un four à chaux le plus moderne de sa génération.

Aujourd’hui, à partir de ce calcaire oolithique, le groupe produit et transporte plus de 700 000 t de matières minérales élaborées. A destination de différents secteurs d’activité que sont le bâtiment et les travaux publics, l’agriculture, l’alimentation animale, l’environnement, l’industrie (chimie et métallurgie). Indépendant, le groupe Saint-Hilaire est porté depuis plus de 70 ans par un actionnariat familial stable. Celui ci a la volonté de placer l’humain et la satisfaction client au centre de ses préoccupations.

Quel est votre lien avec le BTP ? 

Le lien avec le BTP est historique. Il est inhérent à la genèse de l’entreprise. A partir de nos carrières, nous produisons des granulats et des sables calcaires, des fillers, des carbonates de calcium, des chaux vives et éteintes, pour les métiers du bâtiment et des travaux publics. Nous disposons d’un laboratoire dirigé par un ingénieur et trois collaborateurs. Ils contrôlent la qualité des produits et travaillent sur le développement de nouvelles solutions.

Nous produisons des matières premières pour la fabrication du béton cellulaire, mais aussi pour le ciment. Enfin, pour tous les types de bétons et chapes, nous proposons une gamme d’additions calcaires Filafluid et de liants anhydrite.

Pour le bâtiment,nous fabriquons des charges minérales à base de carbonates de calcium et des chaux aériennes calciques.Utilisés dans la réalisation de mortiers, de peintures et les produits d’étanchéité. Au total, 30 % de notre activité sont destinés aux marchés du béton.

Entreprise familiale, le groupe Saint-Hilaire transporte 700 000 t/an de matières minérales. [©Saint-Hilaire]
Entreprise familiale, le groupe Saint-Hilaire transporte 700 000 t/an de matières minérales. [©Saint-Hilaire]

Le béton est-il pour vous un marché mature ?  

Pour les bétons standards, le marché semble mature. Néanmoins, il reste des perspectives fortes sur les bétons techniques et spéciaux. Nous considérons que des marges de progression existent en proposant des nouvelles gammes de produits et des services adaptés au métier de la production de béton. Nous présenterons une nouvelle gamme de Filafluid pour 2021. Le Filafluid a été développé pour la fabrication de chapes et bétons fluides. Cette gamme évolue à la demande des bétonniers, pour sans cesse produire des bétons à performances spécifiques.

Est-il encore possible d’innover et de proposer de nouveaux produits, sur le marché des granulats ?   

Notre structure légère de PMI nous permet d’être réactifs et agiles. Nous sommes proches de nos clients et de leurs besoins. Ce sont de réels partenaires avec qui nous travaillons sans cesse pour innover. Avec des moyens R&D et logistique intégrés, nous mettons en place des nouvelles solutions innovantes avec nos clients.

Comment avez-vous été impacté par la crise du Covid-19 ?

L’ensemble de nos secteurs d’activités ont été touchés. Malgré cela, nous avons tout mis en œuvre pour maintenir un niveau d’activité minimal et ainsi garantir la livraison de nos clients. Nos ressources informatiques nous ont permis de déployer le télétravail rapidement pour assurer la poursuite de nos activités, 38 % de notre effectif était en télétravail. Le groupe Saint-Hilaire a confiance en l’avenir et a décidé de maintenir son plan d’investissement.

Retrouvez cet article dans le n° 949 de Process Industriels, supplément de Béton[s] le Magazine n° 89

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article