Eqiom rend visible sa démarche anti-carbone

Frédéric Gluzicki
21/01/2021

Eqiom R : tel est le nom de la démarche pour la construction durable d’Eqiom. Un programme qui tend à rendre plus visible l’ensemble des initiatives de l’industriel, visant à soutenir la transformation environnementale.

Eqiom est en train de basculer sa flotte de camions vers la motorisation Euro VI et teste, en même temps, des véhicules roulant au biogaz. [©Eqiom]
Eqiom est en train de basculer sa flotte de camions vers la motorisation Euro VI et teste, en même temps, des véhicules roulant au biogaz. [©Eqiom]

Avec sa démarche “Eqiom R – Construisons durable”, Eqiom a décidé de rendre plus visibles toutes ses initiatives, visant à soutenir la transformation environnementale dans le secteur de la construction. « Eqiom R apporte un cadre aux solutions destinées aux bâtisseurs pour une construction durable », indique Roberto Huet, président d’Eqiom. En effet, l’industriel n’a jamais cherché à dissimuler sa démarche environnementale, ayant parfois eu raison trop tôt ! « Il y a quelques années, nous avions lancé le label CimCo2ol, qui identifiait les solutions intégrant une démarche de réduction des émissions de CO2A l’époque, le marché n’avait pas été réceptif… »

Ainsi, le programme Eqiom R est la déclinaison de sa vision environnementale, basé sur des thématiques fortes. Respect des aspirations des générations futures. Responsabilité dans l’optimisation de l’utilisation des ressources. Réduction de l’empreinte carbone. On pourrait rajouter le recyclage. « Nous valorisons quelque 350 000 t/an de déchets dans nos cimenteries, reprend Roberto Huet. Ceci nous permet d’atteindre un taux de substitution des combustibles fossiles supérieur à 60 %. »Un chiffre qui devrait atteindre 80 % dès 2025. 

Un référentiel commun bétons et ciments

L’autre approche est celle des ciments pour lesquels Eqiom vise à réduire le taux de clinker. Celui-ci est déjà inférieur à 70 %. Ainsi, pour aller plus loin dans la transparence, l’industriel met en place un “référentiel bas carbone”. 

« Ce référentiel sera commun à nos gammes de ciments et de bétons,détaille Roberto Huet. Il se divise en quatre classes de réductions d’émissions de CO2. »Il débute par le classe C et indique une réduction inférieure à 20 %. La classe B correspond à une baisse comprise entre 20 et 35 %. Viennent ensuite les classes A (- 35 % à – 50 %) et A+ (supérieure à 50 %), qui identifient les réponses très bas et ultra bas carbone. 

Dès aujourd’hui, l’offre ciments et bétons d’Eqiom bénéficie de ce nouveau marquage pour une meilleure identification. Et l’industriel travaille sur ses gammes à venir, dont les sorties interviendront, sans doute en 2021 et plus probablement en 2022…

Retrouvez l’article complet dans le n° 92 – Janvier/Février 2021 de Béton[s] le Magazine, à paraître le 15 février prochain.