Les EnR prennent le dessus pour le chauffage de l’habitat neuf en Allemagne

Rédaction
18/06/2019

L’Office allemand des statistiques vient d’indiquer qu’en 2018, si l’on prend en compte les 107 200 nouveaux logements, la part des chauffages principaux fonctionnant aux ENR atteint pour la première fois 47,2 %, devant le gaz à 43 %.

La PAC est comptabilisée comme ENR en Allemagne. [©Atlantic]
La PAC est comptabilisée comme EnR en Allemagne. [©Atlantic]

La France ne remplira sans doute pas ses objectifs climatiques fixés à l’échéance de 2020. L’Europe n’y parviendra sans doute pas non plus. Mais il y a tout de même certains signes encourageants. Ainsi, l’Office allemand des statistiques vient d’indiquer qu’en 2018, si l’on prend en compte les 107 200 nouveaux logements, la part des chauffages principaux fonctionnant aux EnR atteint pour la première fois 47,2 %, devant le gaz à 43 %. En 2017 c’était encore l’inverse. En France, il est difficile de trouver des statistiques comparables. La PAC est comptabilisée comme EnR en Allemagne, mais pas vraiment en France où en gros, la moitié des foyers se chauffent encore à l’électricité, mais un huitième tout de même à l’aide d’une PAC. Il n’y a pas de distinction statistique en France entre source principale et secondaire, et pas de statistiques accessibles sur la ventilation entre le chauffage par ENR et le reste dans le neuf. Pour comptabiliser la part des ENR en chauffage de façon globale, en France, il faut additionner les quelque 12 % des PAC aux 14 % du bois énergie, ce qui fait 26 %. Les autres EnR ne sont guère comptabilisées.

Jonas Tophoven

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article