Ella & Pitr, fresque au sommet de Paris

Rédaction
24/06/2019

Connus pour leurs géants alanguis sur des toits, des champs, des parkings, des façades à travers le monde, les Street artistes français Ella & Pitr ont battu un nouveau record, en réalisant à Paris une fresque urbaine de 2,5 ha sur des toits.

Paris abrite désormais la plus grande fresque d'Europe sur le toit du Pavillon 3 de Paris Expo Porte de Versailles, signée Ella &Pitr. [©Objectif Aero - Ludovic Delage]
Paris abrite désormais la plus grande fresque d’Europe sur le toit du Pavillon 3 de Paris Expo Porte de Versailles, signée Ella &Pitr. [©Objectif Aero – Ludovic Delage]

Les artistes stéphanois Ella & Pitr ont réalisé une gigantesque fresque urbaine sur 2,5 ha, traversée par le périphérique parisien. « Nous aimons faire des farces sous toutes les formes, notamment dans l’espace urbain », explique Ella. La superficie se compare à quatre terrains de football. Ce sont sur deux toits du pavillon 3 et un parking du Parc des expositions de la Porte de Versailles, à Paris, qui sont fraîchement recouverts de peinture bleue, blanche et rouge. Limite entre le Street Art et le Land Art, ce dessin grand format représente une grand-mère, accoudée au périphérique, l’air désabusé. L’aspect “las” et presque endormi de la vieille femme contraste avec le tumulte du trafic et le temps qui s’accélère… D’où le titre de l’œuvre : “Quel temps fera-t-il demain ?”, se demande la vieille dame, en jouant avec le trafic… Elle dort dans la ville, mais pourrait aussi bien se réveiller et soudainement marcher. « Cette grand-mère très humaine s’oppose à l’environnement effréné du boulevard périphérique. Tout comme des lieux, qui sont démesurés et déshumanisés. » Mais attention, cette réalisation n’est entièrement visible que du ciel. Cependant, depuis le toit du pavillon 7, ouvert pour accueillir les curieux, on peut en apercevoir une partie.

Du matin au soir, 13 h à 14 h par jour pendant 8 j, le couple et son équipe (plus des volontaires) ont parcouru les toits pour les recouvrir de peinture acrylique, appliquée au pulvérisateur. La météo n’a pas toujours été clémente. La performance artistique s’est apparentée parfois à une véritable lutte contre les éléments. 

Le pavillon 3 du Parc des expositions sera détruit fin 2022 et reconstruit pour donner naissance à un tout nouveau bâtiment. L’œuvre d’Ella & Pitr est donc aussi exceptionnelle qu’éphémère.

Dans ce lien : la vidéo prise par drone.

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article