Le dernier hangar à dirigeable

Rédaction
19/02/2021

Le hangar de Montebourg est aujourd'hui l’unique survivant de hangars à dirigeables construits pendant la Grande Guerre. Il est le troisième plus important ouvrage en béton armé du début du XXe siècle.

L'intérieur du hangar dégage un espace libre de 24,50 m de large pour une hauteur de 40 m. [©AAHDE]
L’intérieur du hangar dégage un espace libre de 24,50 m de large pour une hauteur de 40 m. [©AAHDE]

Ecausseville dans la Manche. Un immense bâtiment en forme de voûte interpelle par son originalité. Les initiés expliquent qu’il s’agit d’un ancien hangar à dirigeable, seul survivant des douze centres construits par la Marine nationale sur la côte ouest française à la fin de la première Guerre Mondiale. Centres destinés à abriter les dirigeables chargés de localiser les sous-marins allemands dans l’Atlantique. Le hangar de Montebourg (ou d’Ecausseville aujourd’hui), classé Monument Historique, est également témoin de l’histoire des techniques constructives.

Conçu par l’ingénieur Henry Lossier, l’édifice est construit par les Etablissements Fourré et Rhodes entre 1917 et 1919, en vingt-et-un mois, contre huit nécessaires pour l’érection d’un hangar similaire en bois sur le même site, à la même époque. Un écart dû à l’utilisation de techniques innovantes et de matériaux nouveaux : mortiers dosés, homogènes, granulats extraits de carrières spécifiques, fers d’armatures difficiles à trouver pendant la guerre… En effet, le hangar n’est que le troisième ouvrage d’importance réalisé en béton armé au début du XXe siècle. Essai transformé car l’ouvrage a servi, pendant des années, de modèle de calcul dans le manuel de G. Espitallier « Cours de Béton armé » destiné à l’Ecole Spéciale des Travaux Publics.

Le hangar de Montebourg constitue un vaste bâtiment en forme de voûte de 150 m de long, capable d'accueillir d'un dirigeable. [©AAHDE]
Le hangar de Montebourg constitue un vaste bâtiment en forme de voûte de 150 m de long, capable d’accueillir d’un dirigeable. [©AAHDE]

Le hangar s’inscrit dans un rectangle de 150 m x 24 m, soit une surface au sol de 3 600 m2. En forme de voûte en plein cintre de 12 m de rayon, le bâtiment culmine à 32,50 m. 

Cet article est réservé aux abonnés
des revues Béton[s] le Magazine et Bâti & Isolation.

En plus de votre magazine, profitez d’un accès illimité à l’ensemble des contenus et services du site www.acpresse.fr :

  • Lecture de l’intégralité des dossiers thématiques, reportages chantiers, fondamentaux, histoire de la construction…
  • Consultation des indicateurs économiques (chiffres et analyses)
  • + vos newsletters pour suivre l’info en continu
Je m'abonne