Le Cnit, chantier du siècle

Mariola Gluzicki
21/07/2021

Par sa forme, par ses dimensions, par sa technique, par son audace, le Cnit étonne le monde entier. La presse de l’époque baptise sa construction “le chantier du siècle”. C’était en 1958.

Le Cnit au début des années soixante.[©Epad]
Le Cnit au début des années soixante.[©Epad]

Le Centre des nouvelles industries et technologies – le Cnit – est le premier bâtiment construit à Paris – La Défense. Il doit son existence à Emmanuel Pouvreau, président du syndicat des constructeurs de machines-outils qui militait pour la création d’un grand centre d’expositions pour l’industrie française. Le projet aboutit en 1958, implanté sur le terrain triangulaire des anciennes usines Zodiac auquel le bâtiment doit sa forme.

Sa création est confiée à Robert Camelot, Jean de Mailly et Bernard Zehrfuss, trois architectes “Grands prix de Rome”. Ils sont accompagnés de Jean Prouvé, concepteur des façades en verre et acier, parties de la construction aujourd’hui classées “Monument historique”. 

La première étape du chantier concerne la construction des planchers précontraints. Le principal, en forme de triangle équilatéral de 11 000 m2, se situe à 12 m au-dessus du sol naturel, au niveau de l’actuel Parvis. Il est réalisé sur la base de deux dalles (8 cm et 6 cm) superposées distantes de 1,80 m. 

Cet article est réservé aux abonnés
des revues Béton[s] le Magazine et Bâti & Isolation.

En plus de votre magazine, profitez d’un accès illimité à l’ensemble des contenus et services du site www.acpresse.fr :

  • Lecture de l’intégralité des dossiers thématiques, reportages chantiers, fondamentaux, histoire de la construction…
  • Consultation des indicateurs économiques (chiffres et analyses)
  • + vos newsletters pour suivre l’info en continu
Je m'abonne