Chute de l’activité en mai

Rédaction
19/06/2014

Après un mois d’avril plutôt décevant, le mois de mai a confirmé la tendance à la décélération de l’activité de la construction, en particulier dans le secteur des granulats où les livraisons de mai ont enregistré leur plus faible niveau jamais atteint depuis quinze ans.

02348539_PVI_0001_HOMEAprès un mois d’avril plutôt décevant, le mois de mai a confirmé la tendance à la décélération de l’activité de la construction, en particulier dans le secteur des granulats où les livraisons de mai ont enregistré leur plus faible niveau jamais atteint depuis quinze ans.

L’activité a affiché un nouveau recul en mai, de 3,4 % par rapport à avril (qui avait déjà marqué un net repli) et de 5,6 % par rapport à mai 2013. De sorte que, sur les trois derniers mois connus, les livraisons de granulats se contractent de 6,4 % par rapport au trimestre précédent (à savoir décembre-février) et de 3 % par rapport à la même période un an plus tôt. En cumul sur les cinq premiers mois de 2014, l’activité granulats ne progresse plus que de 2 % sur un an, soit un rythme en net freinage au regard de celui constaté à la fin du premier trimestre (+ 7,4 %).

Du côté du BPE, le mouvement est similaire quoique plus amorti, à la hausse comme à la baisse. La production s’est plutôt stabilisée en mai par rapport à avril (+ 0,2 %), mais demeure en retrait de 2,3 % par rapport à l’an dernier. Au cours des trois derniers mois, l’activité du BPE marque un repli de 4,7 % par rapport aux trois mois précédents et de 1,6 % par rapport à la même période de 2013. Au total, sur les cinq premiers mois de l’année, la production de béton prêt à l’emploi affiche une hausse de 1,5 % sur un an, soit, là encore, un sensible ralentissement comparé au rythme enregistré à la fin du premier trimestre (+ 5,7 %).