Cemex s’engage auprès de l’ONU

Rédaction
02/10/2013

Le 26 septembre, à Monterey, au Mexique, Cemex a annoncé son intention de signer un accord avec la Fondation des Nations Unies, afin de rejoindre son Alliance mondiale pour les foyers améliorés (Global Alliance for Clean Cookstoves).

Déjà récompensé par les Nations Unies pour ses efforts de lutte contre la pauvreté en 2010, le groupe cimentier Cemex continue ses actions humanitaires. Le 26 septembre, à Monterey, au Mexique, il a annoncé son intention de signer un accord avec la Fondation des Nations Unies, afin de rejoindre son Alliance mondiale pour les foyers améliorés (Global Alliance for Clean Cookstoves). Un partenariat entre secteurs public et privé, visant à sauver des vies, à protéger l’environnement et à améliorer la qualité de vie des communautés locales. L’Alliance, une initiative lancée en 2010 par l’ancienne secrétaire d’Etat américaine Hillary Rodham Clinton, a pour objectif de promouvoir l’utilisation de poêles-cuisinières et de combustibles propres dans 100 millions de foyers dans le monde d’ici 2020.

Ces poêles constituent une bonne alternative aux fourneaux traditionnels qui polluent l’air des foyers, pollution qui coûte la vie à 2 millions de personnes chaque année et provoque chez des millions d’autres des cancers, des pneumonies et des maladies cardiaques ou pulmonaires. Parallèlement à ces maladies, l’utilisation de fourneaux rudimentaires contribue à la déforestation et nuit à la qualité de l’air local de par les fumées toxiques qu’ils dégagent. « En rejoignant l’Alliance, Cemex va pouvoir promouvoir l’utilisation de poêles-cuisinières en Amérique latine et en Asie, et ainsi renforcer ses efforts continus en matière de responsabilité sociale dans ces régions et contribuer au bien-être de leurs communautés », a déclaré Lorenzo H. Zambrano, Pdg de Cemex.