Cabka-IPS trouve l’alternative aux palettes bois

Rédaction
11/02/2016

Cabka-IPS a élargi son éventail de solutions logistiques innovantes avec le BigBag Divider. Ce dernier a été conçu en plastique pour offrir un meilleur stockage.

160122_Cabka-IPS_BigBag Divider_01

Les récipients flexibles de produits en vrac peuvent désormais être transportés et stockés plus efficacement. En effet, Cabka-IPS a élargi son éventail de solutions logistiques innovantes avec le BigBag Divider. Ce dernier a été conçu en plastique pour offrir un meilleur stockage, de même une meilleure manutention et une facilité accrue dans l’expédition de grands sacs. Le tout en éliminant les dommages de produits et d’autres problèmes liés à l’utilisation de palettes en bois.

Lors de la manutention, ce support de charge protège les sacs remplis des fourches de chariots de manutention et réduit les temps d’arrêt, ainsi que les coûts. Le design spécial, en forme de tunnel, évite le contact des sacs avec ces mêmes fourches. Celles-ci entrent et sortent sans problème dans les guides stables. Le tout, sans éclats ni arêtes vives. Le BigBag Divider préserve ainsi les sacs empilés contre les frottements et les déchirures. Il existe en dimension 1,01 m x 1,01 m x 13,7 cm et 1,09 m x 1,09 m x 13,7 cm. Sa surface d’appui plate est adaptée au transport automatique sur roues, alors que les relèvements spéciaux des bords empêchent un glissement et un chevauchement des sacs.

« Nous aspirons d’une part, à trouver des solutions non conventionnelles et à penser un peu « out of the box », explique Thorsten Lenz, directeur R&D de Cabka Group. D’autre part, nous travaillons en étroite collaboration avec nos partenaires pour mettre au point, par exemple, des solutions sur mesure, qui sont parfaitement adaptées aux moyens et aux interfaces de la chaîne logistique correspondante en termes de nature, de forme et de caractéristiques. Le BigBag Divider est le résultat de ces approches et constitue par conséquent un parfait exemple de notre orientation générale. »

 

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article