Brice Lalonde, nouveau président d’EdEn

Rédaction
30/01/2018

Brice Lalonde vient d'être élu président d'EdEn. Il succède à Serge Lepeltier, dont le mandat est arrivé à échéance. Une nouvelle mission pour cet écologiste convaincu.

[©Ad_Lumin]

Brice Lalonde vient d’être élu président de l’association Equilibre des Energies (EdEn) par les adhérents de l’association, réunis en Assemblée générale le 19 décembre dernier. Il succède à l’ancien ministre de l’Ecologie et du Développement durable, Serge Lepeltier, dont le mandat est arrivé à échéance.
Brice Lalonde aura pour mission de porter les positions de l’association auprès des décideurs français et européens dans la continuité des actions mises en œuvre par son prédécesseur. La priorité de sa présidence sera de permettre la mise en cohérence des réglementations actuelles, de pousser à l’échelle européenne la dynamique des actions visant à décarboner l’économie et à réduire les émissions de C02. De plus, Brice Lalonde veillera à ce qu’il n’y ait pas de décalage entre les discours et les actes en matière de transition énergétique.
Rappelons brièvement le parcours de cet écologiste de la première heure. Brice Lalonde s’est en effet impliqué dans les questions environnementales dès le début des années 1970, en tant que président de l’association des Amis de la Terre, puis directeur de campagne de René Dumont, premier candidat écologiste à une élection présidentielle française. Il a été ministre de l’environnement dans les gouvernements Rocard et Cresson de 1988 à 1992. En 1995 et 2001, Brice Lalonde a été élu et réélu maire de Saint-Briac-sur-Mer. Fort de son expérience locale, il a donné en 2007 une orientation internationale à son combat pour la planète, en participant activement aux négociations internationales. Ainsi, il a été président de la table ronde de l’OCDE sur le développement durable (2007) et ambassadeur des négociations internationales sur le climat pour la France (2007-2010). A la fin de son mandat, il a rejoint l’ONU, en tant que coordonnateur exécutif de la conférence des Nations Unies sur le développement durable (Rio+20), qui avec son impulsion, a conduit à l’adoption du principe des Objectifs du développement durable.

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article