L’association pour le développement du Bâtiment Bas Carbone (BBCA) présente le top 10 des promoteurs immobiliers bas carbone français. Découverte.

Stanislas Pottier est le président de l’Association Bâtiment Bas Carbone.
Stanislas Pottier est le président de l’Association BBCA. [©Photographe Eric Nocher]

En 2016, le label BBCA a été créé par des acteurs du monde de la construction, et notamment, des promoteurs. Ces derniers s’accordant sur la nécessité de valoriser leurs efforts en vue de décarboner l’acte de construire et l’usage des bâtiments, face à un label HQE trop complaisant et un label Effinergie trop axé sur l’efficacité énergétique.

Ce n’était pas facile, car les analyses de cycle de vie sur une durée de 50 ans étaient alors peu nombreuses, et peu fiables (c’est toujours le cas). Le stockage de carbone, notamment par le recours au matériau bois, n’était guère valorisé, de sorte que le label, en se défendant bien d’être un outil de promotion de la construction bois, a pris en compte dans ses calculs le poids du carbone stocké. Un peu sur le modèle du label “Bâtiment Biosourcé”.

La palme du bas carbone à Nexity

Aujourd’hui, l’association comptabilise 90 opérations engagées ou attribuées en conception ou réalisation, en neuf ou en rénovation. Juste assez pour publier un premier ranking annuel, “Le top 10 des promoteurs immobiliers bas carbone français”. Pour ce faire, BBCA a comptabilisé le nombre d’opérations labellisées engagées par promoteur, en prenant éventuellement en compte la surface de plancher des constructions (SDP) en cas d’égalité. Le groupe Nexity coiffe Woodeum-WO2 sur le poteau, en comptabilisant une opération de plus (12 au total), Bouygues restant loin derrière, à la troisième place, avec 5 opérations. Suivent dans l’ordre BNP Paribas Real Estate, Crédit Agricole Immobilier, Icade, REI Habitat, Eiffage Immobilier, Gecina et Vinci.

Top 10 des promoteurs immobiliers bas carbone français.

Nexity mérite la palme, car désormais, près de la moitié de ses opérations immobilières de bureau livrées en 2018 sont en structure bois ou bas carbone. Ce qui « représente 23 % des surfaces livrées par Nexity Immobilier d’Entreprise ». Par ailleurs, le groupe s’est fixé l’objectif de réduire, sur la période 2015-2030, de 30 % ses émissions carbone (construction et usage) dans le secteur résidentiel. Et de 21 % dans le tertiaire, en valeur moyenne. Bien sûr, les “pure players” comme Woodeum-WO2 ou REI vont plus loin. Mais on peut noter que la filiale Grand Paris Sud-Est vise désormais 100 % d’opérations en bois et bas carbone.

Le chemin à accomplir vers la neutralité carbone est encore long, mais impératif. Des initiatives comme celles de l’association BBCA en posent un premier jalon.

Jonas Tophoven

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article