L’éditeur de logiciels français Arcade a lancé sa suite Massia. Une réponse complète aux besoins des entreprises de matériaux de construction.

Retrouvez l’article dans Béton[s] le Magazine n° 88.

Logiciel Arcade Massia-Laboratoire et application Massia Labo Mobilité sur Android. [©Arcade]
Logiciel Arcade Massia-Laboratoire et application Massia Labo Mobilité sur Android. [©Arcade]

S’il est un secteur qui évolue à vitesse grand V, c’est bien celui de l’informatique. La loi de Moore – du nom du fondateur de la société Intel – dit d’ailleurs que la capacité des microprocesseurs voit leur capacité doubler tous les 18 mois environ…

Alice Ladet, responsable commerciale international d’Arcade.
Alice Ladet est responsable commerciale international d’Arcade. [©Arcade]

Basée à Saint-Thibéry, dans l’Hérault, la société Arcade est éditrice de progiciels, depuis sa création par Guillaume Cordel. Wil et Icare constituent les deux solutions historiques de la marque et qui ont fait son succès. Il n’en demeure pas moins que les progrès de l’informatique sont passés par là.

Et l’éditeur se devait de changer de modèle en refondant l’existant. De ce cahier des charges est né Massia, une solution web modulable et évolutive destinée aux professionnels de la production, de la mise en œuvre et du traitement des matériaux de construction. En même temps, la notion de suite logicielle a fait son entrée. « Massia est beaucoup plus intuitive et ergonomique que nos solutions historiques. Et très simple à prendre en main, explique Alice Ladet, responsable commerciale international d’Arcade. Surtout, son paramétrage peut être poussé beaucoup plus loin. Son évolutivité est aussi garantie dans le temps. »

Une suite logicielle en cinq modules

Arcade bénéficie de nouveaux locaux à Saint-Thibéry, dans l’Hérault. [©Arcade]
Arcade bénéficie de nouveaux locaux à Saint-Thibéry, dans l’Hérault. [©Arcade]


Aujourd’hui, la suite Massia se décline en cinq modules principaux. Ceux-ci peuvent être connectés entre eux via une seule et même base de données multi-sociétés, multi-sites, multi-activités. Et permettant d’intégrer toutes les fonctions de l’entreprise (production, QSE, commercial, achats, comptabilité, direction…). « Massia est disponible en mode licence, avec achat du logiciel et installation sur serveur du client, ou en mode SaaS, qui correspond à une location du logiciel, installé sur les serveurs Arcade », détaille Alice Ladet.
Massia Laboratoire occupe une place centrale. « Ce progiciel reprend les fondamentaux de Wil. A savoir, la gestion des prélèvements et résultats d’essais, les contrôles de conformité, les analyses statistiques et la gestion du laboratoire. » Très important, il est disponible depuis peu pour les producteurs de béton. Les différences entre ces deux solutions – Wil reste au catalogue Arcade – sont liées au mode d’utilisation et à l’interface utilisateur. Mais aussi à de nouvelles fonctionnalités comme la gestion documentaire.

Massia Labo Mobilité pour smarphones

Arcade, c’est une équipe et trois services : R&D, Support client et Commercial/marketing/administratif. [©Arcade]
Arcade, c’est une équipe et trois services : R&D, Support client et Commercial/marketing/administratif. [©Arcade]


Mais le vrai gain avec Massia Laboratoire reste l’ergonomie de sa nouvelle interface utilisateur et la mobilité, puisque les utilisateurs peuvent désormais se connecter depuis n’importe quel endroit, avec une simple connexion internet. Parfait donc pour fluidifier la communication et le partage des informations. D’autant plus qu’Arcade a lancé Massia Labo Mobilité, application permettant la saisie des résultats d’essais et de prélèvements directement sur smartphone ou tablette !
La suite Massia s’est enrichie de Massia-Performance. Il s’agit d’un logiciel de génération d’indicateurs clefs de performances pour tous les sites de production. En quelque sorte, la dernière pierre du dispositif. Les autres éléments s’appellent Massia-Gestion, l’héritier d’Icare, qu’Arcade arrête à la fin de cette année. « Massia-Gestion permet la gestion commerciale, depuis l’offre et la commande, jusqu’à la facturation, en passant par les bons de livraison », précise Alice Ladet. Enfin, Massia QSE & Foncier est le pendant de Mentol. Et Massia Maintenance, l’équivalent de Carmin. «Mentol comme Carmin n’ont pas de date de fin de vie programmée et pourront continuer d’être commercialisés selon les besoins des clients », conclut Alice Ladet.


Frédéric Gluzicki

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article