Alexis Tricoire, le designer du végétal

Muriel Carbonnet
20/09/2021

Jusqu’au 28 septembre prochain, on peut découvrir l’installation “Brosses & Lianes” du designer du végétal, Alexis Tricoire, dans la cour de la Bibliothèque historique de la Ville de Paris (dans le IVe arrondissement).

Chef de file du design végétal depuis une douzaine d’années, Alexis Tricoire place le vivant au cœur de notre univers quotidien. [©Studio Tricoire]
Chef de file du design végétal depuis une douzaine d’années, Alexis Tricoire place le vivant au cœur de notre univers quotidien. [©Studio Tricoire]

Alexis Tricoire est à la fois designer, scénographe et plasticien. Et d’un tout autre genre. Il est avant tout proche de la nature. Chef de file du design végétal depuis une douzaine d’années, il place le vivant au cœur de notre univers quotidien. Sa mission : végétaliser le monde urbain et reconnecter les gens à la nature à travers la mise en scène du végétal. Ceci, par le design avec du mobilier urbain sur mesure et des productions artistiques, comme des installations poétiques et inattendues. « Le design est le meilleur outil pour mettre en scène la nature dans notre environnement quotidien. J’ai intitulé mon travail : Design for nature, le design pour la nature », rappelle Alexis Tricoire.

Pourquoi évoquer la nature ?

L’installation “Brosses & Lianes” est un paysage hybride avec des éléments naturels mixés avec des brosses industrielles recyclées, des pièces de rebut, transformées par biomimétisme en éléments de la nature. [©Studio Tricoire]

Des éléments végétalisés et des brosses industrielles recyclées constituent l’œuvre “Brosses & Lianes”. [©Studio Tricoire]

L’intérieur de l’installation “Brosses & Lianes” d’Alexis Tricoire est un hommage à la forêt bretonne de Brocéliande. [©Studio Tricoire]

“Brosses & Lianes” est une structure en forme de hutte, construite en bois (peuplier) certifié PEFC, issu des forêts gérées durablement. Il emploie aussi du robinier (de la même famille que l’acacias) pour les bancs, qui résiste très bien en extérieur. [©Studio Tricoire]

« Il y a actuellement un élan collectif pour remettre la nature dans un monde urbain, car cela apporte des bénéfices positifs, pour préserver la biodiversité… Je participe à cette prise de conscience par le plaisir et le désir, sous forme de paysages hybrides avec des éléments naturels mixés avec des brosses industrielles recyclées, des pièces de rebut, transformées par biomimétisme en éléments de la nature. Cela peut donner un côté bizarre, provocateur, mais aussi charmeur et séducteur. Mais en fait, en y regardant de plus près, on voit bien que finalement ce sont quand même des déchets. J’essaie de sensibiliser le public sur que faire de nos déchets industriels ? Pourquoi ne pas les recycler, les transformer, les potentialiser… ? »

Pour cela, dans la cour de la Bibliothèque historique de la Ville de Paris (dans le IVe arrondissement), Alexis Tricoire présente l’œuvre “Brosses & Lianes”, une hutte en bois, hommage à la forêt bretonne de Brocéliande. « Mon travail est avant tout global. J’utilise le bois, mais pas celui des forêts primaires, bien plus celui local, issu d’une gestion durable de la forêt. » Tout d’abord, cette structure en forme de hutte est construite en bois certifié PEFC (peuplier), issu des forêts gérées durablement. Il emploie aussi du robinier (de la même famille que l’acacias) pour les bancs, qui résiste très bien en extérieur.

Les principes d’éco-conception

Exposition “A rebrousse-poil” au Festival international des Jardins de Chaumont-sur-Loire.

Alexis Tricoire reste fidèle à son principe axé sur la dualité naturel et synthétique. Tout cela aboutit sur une expérience inédite pour le public, une véritable invitation à un voyage artistique et écologique. [©Yann Monel]

n paysage féérique qui nous transporte quelque part en Amazonie où les visiteurs retrouvent des plantes et des personnages fantastiques, sous la forme de brosses industrielles, de balais et des goupillons. [©Yann Monel]

Exposition “A rebrousse-poil” au Festival international des Jardins de Chaumont-sur-Loire.

Cette œuvre tourne depuis la Cop21 en 2014. Toujours différente à chaque fois qu’elle est présentée. Elle se rapproche davantage d’une installation artistique que d’un parti pris de design. Une sorte de nature réinventée, bien enracinée pourtant dans le design. “Brosses & Lianes” exploite la dualité entre le naturel et le synthétique (les brosses industrielles recyclées). 

On peut rappeler que les projets d’Alexis Tricoire suivent les principes d’éco-conception. Avec une façon de concevoir tournée vers l’économie de matières et l’utilisation de matériaux durables à moindre impact écologique. Il est soucieux de préserver la planète. « L’impact de mes créations pendant et après la production est aussi au centre de mes préoccupations. Afin de favoriser un circuit court, mon agence fait appel à un réseau de sous-traitance d’entreprises françaises. Par ailleurs, nous utilisons les systèmes les plus économes en énergie électrique et hydraulique. Enfin, les créations sont démontables pour que chaque matériau puisse être recyclé en fin de vie. » A noter qu’Alexis Tricoire est l’un des fondateurs de l’association Jiboiana qui a pour objectif d’aider les communautés indigènes amazoniennes. Toujours dans un but de préserver leur environnement.

Muriel Carbonnet