Ademe : Praxibat ou la formation de proximité pour les professionnels du bâtiment

Rédaction
06/12/2013

Le programme Praxibat a été créé par l’Adème pour former et développer les compétences des jeunes et des professionnels du bâtiment.

Les actualités ACPresse - Isolation, béton, consturction

Le programme Praxibat a été créé par l’Ademe. Avec pour former et développer les compétences des jeunes et des professionnels du bâtiment. Et ce, dans les métiers dédiés à la construction et la réhabilitation durable. Ce programme mobilise en région les acteurs de la formation continue et initiale. Mais aussi, les organisations professionnelles, le conseil régional et les services de l’Etat.

Le site de l’Ademe revient sur cette solution innovante. En effet, l’enjeu est de taille. Car il s’agit de structurer et d’étendre à l’ensemble du territoire national un réseau de formation. Le but ? Que chaque artisan, chaque élève et apprenti puisse trouver à proximité de chez lui un outil de formation adapté.

L’accent sur les travaux pratiques

Il mutualise ainsi les moyens techniques et financiers des partenaires. Praxibat permet de concevoir, moderniser et favoriser l’accès à des plateaux techniques conformes à des exigences technologiques et pédagogiques précises. Il se complète par la formation de formateurs adaptées. Et de trois kits pédagogiques sur l’efficacité énergétique avec en tronc commun l’étanchéité à l’air des bâtiments. Des thématiques qui comprennes : “ventilation”, “isolation des parois dites « opaques » (non vitrées)”, “éclairage performant”. Le programme Praxibat met l’accent sur les travaux pratiques à réaliser par les stagiaires. Et ce, afin qu’ils soient capables à l’issue des sessions de formation de maîtriser les gestes indispensables à la bonne réalisation des travaux d’efficacité énergétique.

Ainsi, aujourd’hui à Saint-Jean-de-Braye une nouvelle plate-forme de formation Praxibat dédiée aux “parois opaques” a été inaugurée. Cette plate-forme va permettre, dès 2014, de former les jeunes et les professionnels à la construction. Mais aussi, à la réhabilitation durable, afin d’améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments. La région Centre doit en effet répondre à l’objectif de 18 500 rénovations de logements par an. A ce jour, 4 plate-formes “parois opaques” existent, situées à Châteauroux, Nazelles-Négron, Chartres et Saint-Jean-de-Braye. En 2014, avec une plate-forme, à Romorantin et une autre, à Bourges, tous les départements de la région Centre en bénéficieront.