Lafarge et Solidia Technologies commercialisent désormais un ciment breveté, qui permet de réduire l’empreinte carbone globale à hauteur de 70 % dans le processus de fabrication du ciment.

Lafarge BDDepuis 2013, Lafarge travaille avec la start-up américaine Solidia Technologies. Leur collaboration porte sur l’industrialisation d’un nouveau ciment. Celui-ci vise à rendre la production de béton préfabriqué moins préjudiciable pour l’environnement. En décembre 2014, Lafarge a pris une participation dans Solidia Technologies et rejoint son conseil d’administration. Les deux entités viennent de franchir une nouvelle étape, en commercialisant cette technique brevetée. Cette dernière permet de réduire l’empreinte carbone globale à hauteur de 70 % dans le processus de fabrication du ciment. Et d’utiliser du CO2 par injection et carbonatation, pour fournir du béton préfabriqué. Le béton ainsi produit atteint sa résistance maximale en 24 h, contre 28 j avec l’emploi de ciment ordinaire Portland.

En premier lieu, ce sont les marchés de l’Amérique du Nord et de l’Europe qui bénéficieront de cette innovation. Ceci, pour la production d’éléments en béton tels que des pavés, des tuiles et des blocs béton. Avec à terme interviendra une commercialisation au plan mondial. En effet, le ciment Solidia a passé avec succès tous les tests qualité. La cimenterie Lafarge de Whitehall, aux Etats-Unis, a été choisie pour l’essai pilote.

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article