S'abonner

XtreeE poursuit son développement

par redaction | - réagissez
  Lire nos dossiers : , , .

Mahriz Akazan et Charles Bouyssou, co-fondateurs de XtreeE (avec plusieurs autres associés), devant un mur imprimé en béton. [©ACPresse]

Mahriz Akazan et Charles Bouyssou, co-fondateurs de XtreeE (avec plusieurs autres associés), devant un mur imprimé en béton. [©ACPresse]

Pour la première fois, la société XtreeE expose dans les allées de Batimat. L’occasion pour le visiteur de découvrir, en tailles réelles, quelques exemples d’impression 3D en béton. En particulier, un voile avec fenêtre intégrée au moment de la réalisation. Il est vrai que pour cette start-up de tout juste deux années d’existence, les choses sont allées très vite… Le dernier évènement en date concerne l’entrée de Vinci au capital. Plus tôt, un autre géant avait rejoint l’aventure, en assurant la fourniture de la matière première indispensable à l’impression… Lafarge. « Le seul prémix, qui fonctionne bien et qui réponde au cahier des charges techniques », souligne Charles Bouyssou, co-fondateur de XtreeE, avec Mahriz Akazan et plusieurs autres associés. Le besoin est très simple : il faut que le béton ait assez de tenue pour ne pas couler une fois sorti de la buse d’impression. Et qu’il ait commencé sa phase de durcissement pour résister à la contrainte de poids due à l’empilement des couches de béton successives. « Une impression confortable correspond à un rythme d’avancement de 1 m/h. » Aujourd’hui, XtreeE annonce le développement d’une unité de préparation du béton spécialisée et spécifique. « Cela nous permettra d’assurer un meilleur contrôle de l’impression. » Ainsi, XtreeE sera en mesure de proposer, en particulier, aux industriels du béton, un système complet comprenant l’unité de préparation, la tête d’impression et le robot supportant la tête, tous ces éléments étant interconnectés. Une seconde technologie viendra renforcer ce dispositif : un système de lissage automatique de la surface du béton tout juste coulé, pour ceux qui n’aiment pas l’effet vagué de l’impression 3D.

Laisser un commentaire

A lire aussi dans la rubrique Actualités

Antoine Desbarrières a été nommé président de Céquami. [©Qualitel]
- réagissez

Qualitel détient désormais Céquami à 100 %

L’organisme certificateur Céquami appartient désormais à Qualitel, qui affirme ainsi sa volonté de renforcer son expertise sur le marché de la maison individuelle.

ACPresse sur les réseaux sociaux

Du coté de nos magazines

Bétons le Magazine

Le n° 73 est paru