S'abonner

L’Unicem renforce ses dispositifs pour les entreprises engagées

par redaction | - réagissez

L’Unicem a réuni un comité composé des fédérations, des représentants professionnels et de l’Etat, pour échanger sur sa charte RSE. [© Unicem ]

L’Unicem a réuni un comité composé des fédérations, des représentants professionnels et de l’Etat, pour échanger sur sa charte RSE. [©Unicem]

L’Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction (Unicem) a réuni un comité composé des fédérations, des représentants professionnels et de l’Etat, pour échanger sur la construction et la pertinence de sa charte RSE.
« Etre vertueux sur le plan environnemental ne suffit plus, l’entreprise doit faire la preuve qu’elle est « responsable » », explique Sylvie Lebreton, de l’association Unicem Entreprises Engagées, dédiée au pilotage des chartes Environnement et RSE. Cette dernière est basée sur un référentiel de quatre niveaux (“engagement”, “progrès”, “maturité” et “exemplarité”). Elle couvre ainsi différentes thématiques : la gouvernance, le capital humain, l’environnement, les clients, les consommateurs, les fournisseurs et l’ancrage local. Un comité d’évaluation composé de représentants d’ONG, des pouvoirs publics et de professionnels attribue aux entreprises, après un audit, un certificat pour une durée de trois ans avec un contrôle au bout de 18 mois. Mise en place, début 2017, auprès des adhérents de la SNBPE, la charte RSE va être, désormais, déployée à travers tous les syndicats de l’Unicem.
L’Union annonce aussi l’élargissement du champ d’action de sa charte Environnement. Aujourd’hui, l’organisme décompte plus de 4 000 collaborateurs sensibilisés à la biodiversité et plus de 1 000 plans d’action pour une gestion durable de l’environnement. Un grand nombre d’adhérents à la charte réclamait la reconnaissance de nouvelles actions. Ainsi, des sujets tels que l’économie de la ressource sont dorénavant pris en compte comme critère d’engagement.

Laisser un commentaire

A lire aussi dans la rubrique Actualités

L'Académie des Beaux-Arts a annoncé le décès de l'architecte Paul Andreu, le jeudi 12 octobre 2018, à l'âge de 80 ans. Il en était membre depuis 1996. [©Sabine de Rozières]
- réagissez

Paul Andreu n’est plus

L’Académie des Beaux-Arts a annoncé le décès de l’architecte Paul Andreu, le jeudi 12 octobre 2018, à l’âge de 80 ans. Il en était membre depuis 1996.

Bruno Pillon est nommé président du bureau de Cimbéton. [©Cimbéton]
- réagissez

Bruno Pillon devient président du bureau Cimbéton

Bruno Pillon a été nommé président du bureau de Cimbéton, ce mois d’octobre 2018. Directeur commercial et marketing de Ciments Calcia, il succède ainsi à Grégoire Douillet, directeur commercial du groupe Vicat.

Du coté de nos magazines

Couverture BLM 78

Bétons le Magazine

Le n° 78 est paru