Le groupe cimentier Vicat retourne dans son bastion historique de L’Isle-d’Abeau, près de Lyon. Une façon stratégique de s’adapter à la crise sanitaire et économique, et de s’ancrer dans une démarche plus responsable.

L’Isle-d’Abeau accueillera de nouveau le siège du groupe Vicat, dès le mois de septembre.
L’Isle-d’Abeau accueillera de nouveau le siège du groupe Vicat, dès le mois de septembre. [©Agence 85 Photos]

La pandémie du Covid-19 a mis en pause plusieurs activités de Vicat à travers la France, et dans le monde. En dehors des mesures sanitaires et des répercussions humaines, l’économie du groupe cimentier a été impactée. Mais reprend une bonne dynamique depuis le mois de mai avec le déconfinement. Combiné la réouverture de l’ensemble de ses cimenteries. Face à la crise, Vicat s’adapte et met en place plusieurs actions. L’industriel a déjà préfiguré un plan de réduction des coûts opérationnels et le report d’investissements industriels non stratégiques.

Mais surtout – événement majeur – Guy Sidos, Pdg du groupe, a annoncé la relocalisation du siège social. En effet, installé à la Défense, près de Paris, Vicat devrait revenir dès le mois de septembre à L’Isle-d’Abeau, près de Lyon. Là où l’aventure a commencé en 1853. 

Une opération séduction

« Notre retour en région Auvergne-Rhône-Alpes traduit l’adéquation et la convergence de la vision de la région avec nos ambitions de développement, explique Guy Sidos. Les conditions sont aujourd’hui réunies pour nous rapprocher d’un territoire, qui représente près du quart de l’activité du groupe Vicat. Les notions d’économie circulaire, d’ancrage territorial et les enjeux du bas carbone – transition écologique et solidaire – sont des thèmes qui nous sont chers. Et qui s’inscrivent dans notre politique industrielle. » De plus, ces enjeux s’ancrent dans le plan de relance économique plus “verte” et tournée vers le numérique de l’Auvergne-Rhône-Alpes. 

Pour accueillir les entreprises, la Région a mis en place une véritable “opération séduction”. Dont un budget de 10 M€ sur 3 ans, afin de favoriser les relocalisations de sièges d’entreprises. Les 35 collaborateurs Vicat en provenance de Paris devraient en profiter… Dès le mois de juillet, l’Agence Auvergne-Rhône-Alpes accompagne les salariés de Vicat pour une présentation du territoire. Elle propose aussi de transmettre les offres d’emploi de la région pour les conjoints et une aide dans l’aménagement des locaux du nouveau siège. 

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article