Une nouvelle jeunesse pour la Maison du Bâtiment à Rennes

Rédaction
11/02/2013

450 personnes à l’inauguration des bâtiments de la Fédération du bâtiment d’Ille-et-Vilaine.

Le siège de la FFB à Rennes rénové [©FFB]

Le siège de la FFB à Rennes rénové [©FFB]

Plus de 450 personnes se sont retrouvées pour l’inauguration des bâtiments rénovés de la Fédération du bâtiment d’Ille-et-Vilaine, à Rennes. D’importants travaux de rénovation thermique, de mise aux normes accessibilité et de modernisation, ont mis en avant les savoir-faire d’entreprises locales pour ce chantier complexe techniquement. La “Maison du Bâtiment” comme on l’appelle à Rennes, est en effet un bâtiment en forme de scie circulaire, avec de nombreux pans coupés, de grandes surfaces de baies vitrées et une exposition à 360 °. Construite en 1977 par George Maillols, le célèbre architecte rennais (à qui on doit la tour des Horizons, la barre Saint-Just…), pour abriter les différents services de la Fédération du Bâtiment et des Travaux Publics d’Ille-et-Vilaine, la Maison du Bâtiment avait mal vieilli et était particulièrement énergivore.

Une rénovation extraordinaire

Cette rénovation, qui a duré 10 mois, sous la houlette du cabinet d’architecture Jan-Liouville, a été dévoilée en présence des adhérents et partenaires de la FBTP 35, de nombreux élus locaux, et du maire de Rennes Daniel Delaveau. Elle a coûté 1,2 M€ pour 1 300 m2, avec la contrainte de ne pas en modifier l’architecture (le bâtiment est répertorié). Hugues Vanel, Président de la FBTP 35, juge cette rénovation exemplaire : « Nous voulions faire de ce bâtiment une vitrine du savoir-faire des entreprises locales, et cette rénovation thermique montre que nous pouvons trouver des solutions innovantes pour réduire notre facture énergétique » et « son coût a été maîtrisé, ce qui est important dans un contexte économique difficile ».

Avant d’entreprendre cette rénovation, la FBTP 35 a réalisé un bilan thermique avec l’aide du cabinet Polenn, pour identifier les principaux problèmes qui se posaient, ainsi qu’une simulation thermique dynamique, et une simulation des optimisations pour dégager la meilleure solution.

Un bâtiment respectueux de l’environnement

Pour rendre le bâtiment trois fois moins coûteux à chauffer l’hiver et à refroidir l’été, des vitrages performants ont été installés, une meilleure isolation mise en place, ainsi qu’une ventilation double flux, avec une innovation spécifique : l’installation de deux pompes à chaleur inversées dans le sens des flux, couplées à de la géothermie. Elles fonctionnent en double flux et sont reliées à un système de captage géothermique, composé de 10 sondes à 100 m de  profondeur, soit un réseau de 4 km de canalisations en sous-sol. Ces sondes récupèrent la chaleur constante du sol égale, environ 13 °C, pour rafraîchir ou réchauffer l’air intérieur du bâtiment, en fonction de la saison.

L’aspect du bâtiment a été largement modernisé avec une nouvelle entrée, des brises-soleil sur le pourtour, une nouvelle décoration intérieure et un ascenseur et des rampes d’accès, rendant toutes les parties accessibles aux personnes à mobilité réduite. L’ensemble de ces travaux visent un objectif de consommation énergétique à 70 KWh/an/m², soit plus de trois fois moins que la consommation avant travaux.