Véritable roche liquide à température ambiante, le béton offre un usage d’une incomparable commodité, ce qui le rend difficile à remplacer. En France, plus de 80 % du patrimoine bâti est en béton.

Faisant suite à l’article “Un béton vert est-il possible #1 ?”, ce présent opus est la seconde partie proposée par l’Ifstaar, qui travaille sur le recyclage du béton de démolition.

III – Le comportement à l’état frais*

Notre société repose principalement sur l’utilisation du béton dans nos constructions. Il devient primordial de limiter ses impacts sur l’environnement. L’enjeu se situe donc au niveau de la fabrication du ciment, qui est une source non négligeable d’émissions de CO2. Le ciment est un liant qui, comme une colle, a pour fonction de solidariser

Cet article est réservé aux abonnés
des revues Béton[s] le Magazine et Bâti & Isolation.

En plus de votre magazine, profitez d’un accès illimité à l’ensemble des contenus et services du site www.acpresse.fr :

  • Lecture de l’intégralité des dossiers thématiques, reportages chantiers, fondamentaux, histoire de la construction…
  • Consultation des indicateurs économiques (chiffres et analyses)
  • + vos newsletters pour suivre l’info en continu
Je m'abonne

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article