La strato-conception : Une innovation 3D pour le BTP

Tom Comminge
15/03/2022

La strato-conception appartient à la famille de la fabrication additive. Acteur vosgien dans le BTP, Peduzzi a adopté ce procédé, une première pour le secteur.

La strato-conception pourrait devenir une nouvelle alternative pour le secteur de la construction. [©Cirtes]
La strato-conception pourrait devenir une nouvelle alternative pour le secteur de la construction. [©Cirtes]

La strato-conception pourrait devenir une nouvelle alternative pour le secteur de la construction. La technique appartient à la famille de la fabrication additive, dont fait partie l’impression 3D. Là où cette dernière dispose en couches le béton sous forme fluide, la strato-conception consiste en la décomposition automatique de l’objet en une série de couches complémentaires appelées strates. Dans lesquelles sont ensuite placés des inserts de positionnement et des renforts. Chacune des strates est empilée, puis fabriquée par micro-fraisage1 rapide, par découpe au laser ou au fil. Placés à l’extérieur de l’objet, ces inserts et renforts servent de points de positionnement et de liens entre les strates. La strato-conception permet un gain de temps et offre une liberté dans le choix de la forme, du matériau ou de la taille. Elle peut donc être utilisée pour la fabrication au sein de nombreux secteurs comme la construction, la mécanique ou même l’art.

La strato-conception au service du BTP

C’est le cas de Peduzzi, entreprise du BTP dans les Vosges, qui a adopté la technologie de la fabrication additive en fin d’année 2021. La filiale du groupe Livio aspire à devenir un pionnier dans le bâtiment, grâce à la strato-conception en béton. En effet, la machine permet de produire des modèles prédéfinis, des moules, des coffrages et de l’outillage…

Lire aussi : Impression 3D béton : La genèse de la construction durable ?

L’industriel a remarqué les mêmes avantages qu’avec l’impression 3D. La fabrication peut s’effectuer de façon industrielle, sans gaspiller les matériaux. De plus, la société est assistée par le centre d’ingénierie, de recherche et de transfert européen (Cirtes). Celui-ci l’accompagnera dans le développement de son atelier dédié à la strato-conception. Cela, en mettant à disposition des jeunes ingénieurs de l’InSic, une école créée par le Cirtes en 2001. Peduzzi devient alors la première à utiliser cette innovation dans l’industrie du BTP. Elle a d’ailleurs mobilisé 800 000 € d’investissement pour installer l’imprimante dans son site de production situé à Fresse-sur-Moselle (88).