Un sol pour les soutenir tous

Yann Butillon
09/07/2022
Modifié le 18/07/2022 à 14:23

Le plus souvent, les sols industriels sont en béton. Destinés à recevoir une activité intense de production ou de stockage, ils doivent répondre à des contraintes importantes et être réalisés avec des produits adaptés. La rédaction fait le point sur l’offre du marché côté joints, durcisseurs, colorants, fibres et produits de protection.

Article paru dans le n°101 de Béton[s] le Magazine

Les sols industriels ont vu le DTU 13.3 évoluer en début d’année, preuve de la vitalité d’un secteur qui compte de plus en plus d’acteurs et de solutions. Tour d’horizon de quelques-unes des possibilités offertes par le marché.

Côté durcisseurs

Korodur : Sol version endurcie

Le Neodur signé Korodur est l’un des durcisseurs les plus utilisés du marché français.  [©Korodur]
Le Neodur signé Korodur est l’un des durcisseurs les plus utilisés du marché français. [©Korodur]

Le nom de Korodur est issu d’un néologisme, issu du latin “korundum” (corindon) et “durus” (dur). Avec sa marque Neodur, l’industriel se veut le synonyme de sols industriels mécaniquement résistants. En plus de 50 ans de présence en France, près de 100 Mm2 de sols ont été posés. Neodur est basé, entre autres, sur l’utilisation du corindon. « Employé comme additif pour les sols industriels, il est résistant à l’abrasion. La teneur en corindon varie en fonction du degré attendu de résistance à l’usure du sol », explique Nikola Heckmann, co-dirigeante de Korodur, avec son frère, Michael, qui ajoute que : « La couche de matériaux du Neodur est appliquée sur un sol en béton par des entreprises spécialisées ».

Prolongez votre lecture
Pour lire la totalité de cet article, inscrivez-vous gratuitement