SN Minéral Service : Unifier le quartier des musées

Rédaction
20/07/2020

Entre pavage en pierre naturelle et revêtement en béton esthétique, la Société Nouvelle Minéral Service vient d’achever un important réaménagement du centre-ville de Rouen.

Retrouvez cet article dans le numéro 89 de Béton[s] le Magazine.

L’allée Eugène Delacroix est le seul secteur du quartier des musées à avoir bénéficié d’un traitement minéral à base de béton esthétique.
L’allée Eugène Delacroix est le seul secteur du quartier des musées à avoir bénéficié d’un traitement minéral à base de béton esthétique. [©SNMS]

C’est un peu un retour aux sources, après une période davantage axée sur les bétons d’aménagement. « Suite à notre rachat par le groupe TPR, nous avons relancé l’activité “pierres naturelles”, dans laquelle nous avons toujours eu beaucoup de compétences », explique Jérémy Jamelin, directeur d’exploitation de la Société Nouvelle Minéral Service (SNMS). C’est à Rouen que s’est opérée, en partie, cette renaissance, sur le chantier du quartier des musées. Une opération réalisée sous une maîtrise d’œuvre réunissant Folius, Ingetec, l’Agence On et Fabrice Drin. Elle se divise en plusieurs secteurs d’intervention, avec un planning assez complexe à gérer. « Le phasage a été organisé pour gêner le moins possible les riverains et par rapport à des exigences de restitution de zones traitées. » Pas toujours très logique ou pratique, en termes d’organisation de travaux…

L’essentiel des surfaces réaménagées a bénéficié d’un traitement identique : l’application d’un pavage constitué de dalles de porphyre grise, violette et rouge, et de dalles blanches striées en comblanchien, tous de 30 cm x 30 cm. 

Gestion simplifiée des approvisionnements

L’allée Eugène Delacroix est le seul secteur du quartier des musées à avoir bénéficié d’un traitement minéral à base de béton esthétique.
L’allée Eugène Delacroix est le seul secteur du quartier des musées à avoir bénéficié d’un traitement minéral à base de béton esthétique. [©SNMS]

« Nous avons posé ces éléments sur une assise en béton armé de classe BC 5, d’une épaisseur de 23 cm, issu d’une centrale Cemex. » Pour assurer le collage, SNMS a formulé un mortier de résine dosé à 420 kg de ciment, dont la fabrication a été assurée par le BPE local Société des bétons de la vallée de la Seine (SBVS, entité du groupe Bagione).

Cet article est réservé aux abonnés
des revues Béton[s] le Magazine et Bâti & Isolation.

En plus de votre magazine, profitez d’un accès illimité à l’ensemble des contenus et services du site www.acpresse.fr :

  • Lecture de l’intégralité des dossiers thématiques, reportages chantiers, fondamentaux, histoire de la construction…
  • Consultation des indicateurs économiques (chiffres et analyses)
  • + vos newsletters pour suivre l’info en continu
Je m'abonne

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article