Sika s’étend encore en Amérique latine/centrale et en Australie

Rédaction
20/07/2016

Sika continue d'étendre sa présence en Amérique latine, en Amérique centrale et en Australie.

Sika

Sika continue d’étendre sa présence en Amérique latine et en Amérique centrale. Une usine de mortier a été inaugurée en Equateur et une nouvelle filiale a été créée au Nicaragua. Ces deux investissements permettront à l’industriel de bénéficier du potentiel de croissance de l’Amérique latine/centrale et marquent ainsi l’implémentation réussie de la Stratégie Sika 2018.

Située près de Guayaquil, la nouvelle usine de mortier de Durán (à l’Ouest de l’Equateur) comprend une unité de production, un centre logistique et un espace dédié au packaging. Cette structure complète favorisera l’élargissement de la gamme de produits sur l’activité mortier à forte croissance.

Une nouvelle filiale Sika a aussi été créée dans la capitale nicaraguayenne à Managua. L’objectif étant de pouvoir commercialiser ses propres produits et d’augmenter sa part de marché dans le secteur florissant de la construction du pays. Les investissements en faveur du développement du pays s’intensifient. Des projets pour moderniser les routes, les ports, les hôpitaux, les écoles ou encore des projets miniers sont en cours. Ceux de construction résidentielle offrent le plus fort potentiel. Selon les prévisions, la consommation de ciment dans le secteur de la construction en plein essor du Nicaragua est amenée à tripler au cours des prochaines années.

Sika a également inauguré un site de production à Bibra Lake, près de Perth en Australie occidentale. Cette usine permettra d’accroître les capacités de production en adjuvants pour béton et en fibres synthétiques. De plus, elle améliorera la logistique, les capacités d’entreposage des marchandises et accueillera bientôt une nouvelle unité de production de mortier. L’usine de Bibra Lake servira de base à la future expansion de Sika en Australie. Cette nouvelle implantation combine deux usines existantes et trois entrepôts régionaux, ayant atteint leurs limites de capacité.