Savoie : L’Agence Tous Risques du Béton

Colin Rousselet
25/11/2022

Charlotte Piccamiglio est la femme-orchestre d’ATRB : l’Agence Tous Risques du Béton ! Elle a créé sa société il y a à peine un an.

Article paru dans le n° 103 de Béton[s] le Magazine

Charlotte Piccamiglio est la chef d’orchestre de l’Agence Tous Risques du Béton... [©ATRB]
Charlotte Piccamiglio est la chef d’orchestre de l’Agence Tous Risques du Béton… [©ATRB]

Looping, Futé, Barracuda, Hannibal Smith… Ces noms parlent sûrement à beaucoup d’entre vous. Ce sont là les principaux personnages de la série télévisée “L’agence tous risques”. Aujourd’hui, il est possible d’y ajouter Charlotte Piccamiglio, la femme-orchestre d’ATRB. C’est-à-dire l’Agence Tous Risques du Béton ! Cette petite société, elle l’a créée il y a à peine un an, avec la volonté de partager son expertise en matière de centrales à béton. « Optimiser les plannings et gérer le quotidien des centralistes sont carrément mes spécialités ! » indique l’intéressée. Responsable de centrale, dispatcheuse de chantier, chargée de logistique et d’exploitation, elle a su relever – avec succès – bien des défis.

Retrouvez les autres actualités de la région Auvergne- Rhône-Alpes.

Aujourd’hui, elle veut transmettre sa passion via sa structure basée en Savoie. Mais avec la France tout entière comme terrain de jeu. ATRB, c’est un grand projet « que je suis en train de développer étape par étape ». Ainsi, les pôles “formation” et “conseil” sont en place, tout comme l’activité de gestion de projet et la mise à disposition de personnel. « J’assure personnellement des remplacements en centrale… » Quant à la location de centrales à béton, elle est dans les starting-blocks. « ATRB a vocation à intervenir à toutes les étapes de la vie d’une centrale à béton, avec un regard opérationnel et une adaptation aux spécificités de chaque entreprise », renchérit Charlotte Piccamiglio. Et de conclure, en paraphrasant Hannibal Smith : « Parce qu’un plan ne se déroule jamais sans accroc, ATRB s’adapte et trouve des solutions en béton ! »

Article paru dans le n° 103 de Béton[s] le Magazine

Retrouvez nous sur tous nos réseaux sociaux en cliquant ici !