Rex Bâtiments performants : 10 ans de retours d’expérience

Sivagami Casimir
08/10/2020

L’AQC revient sur 10 ans de retours d’expérience du dispositif Rex Bâtiments performants et explique les contours de Rex Rénovation.

En 2010, l’AQC, avec le soutien de l’Ademe, a lancé Rex Bâtiments performants. [©ACPresse]
En 2010, l’AQC, avec le soutien de l’Ademe, a lancé Rex Bâtiments performants. [©ACPresse]

Avec l’arrivée de nouvelles pratiques constructives, mais aussi, avec la quête d’une industrie plus décarbonée, le bâtiment a vécu une forte transformation ces dernières années. Quel recul a-t-on sur ces constructions ? Comment évoluent-elles et comment vont-elles vieillir ? C’est pour répondre à ces questions que l’AQC, avec le soutien de l’Ademe, a lancé Rex Bâtiments performants.

Ainsi, depuis 2010, l’agence identifie, analyse et retranscrit les risques. Mais aussi, les pathologies et les bonnes pratiques des bâtiments qui anticipent les normes. Près de 1 600 opérations en métropole, 200 dans les Drom1 et 60 en Italie dans le cadre du projet A2E ont été auditées.

« L’utilisation de produits comme le chanvre, le bois ou la paille ou de nouveaux procédés engendre des changements de pratiques, explique Martin Guer, chef de projet du dispositif Rex Bâtiments performants. Nous réalisons systématiquement une collecte d’informations sur le terrain. Nous détectons des erreurs, les défauts et bonnes pratiques et nous les analysons. » Ce gros travail a ainsi mobilisé 84 enquêteurs et 150 experts.

1 860 opérations auditées

Près de 4 500 acteurs ont été rencontrés et 15 centres de ressources du réseau Bâtiment Durable ont été impliqués. « Nous avons audité toutes sortes de typologies de bâtiment, raconte Pauline Lefort2, enquêtrice du dispositif. Nous avons d’abord un premier contact avec la maîtrise d’ouvrage, puis nous allons chercher à avoir les architectes, les bureaux d’études… C’est essentiel pour nous de rencontrer les entreprises pour aussi croiser les regards. » Il faut compter 3 à 5 j d’enquête selon le projet. Le temps d’identifier, planifier, interviewer, analyser les données, puis de les restituer.

« Nous avons recensé 14 000 constats, détaille Samuel Daucé, responsable technique du dispositif. Ils nous ont permis de détacher différentes thématiques et de faire des supports pédagogiques. » Et Jonathan Louis, du service Bâtiment, direction ville et territoire durable de l’Ademe de poursuivre : « Il y a un vrai intérêt pour les centres de ressources. C’est un programme gagnant/gagnant pour les acteurs du territoire. Cela nous permet aussi d’anticiper les pathologies futures. » Tous les supports sont réunis dans la “Mallette pédagogique”, à retrouver sur le site de l’AQC. Et sur la chaîne YouTube de l’agence.

La rénovation décortiquée

Dans le prolongement de Rex Bâtiment performants, le dispositif s’étend et s’intéresse désormais à la rénovation. Lancé en 2019 par le ministère de l’Ecologie, le programme Profeel3 est issu de la mobilisation de 16 organisations professionnelles. Son objectif : faciliter et fiabiliser la rénovation énergétique des bâtiments. C’est dans ce cadre que s’inscrit Rex Rénovation.

Ce nouveau projet ambitionne d’auditer 200 bâtiments qui réalisent des opérations performantes. Malgré la crise sanitaire, 75 % des visites ont déjà été réalisées. Ces enquêtes donneront lieu à 10 rapports thématiques et vidéos pédagogiques diffusés entre décembre 2020 et juin 2021. De plus, un Mooc Rénovation sortira au printemps 2021. Il sera réalisé en partenariat avec l’Asder4 et sera hébergé sur la plate-forme Mooc Bâtiment Durable. Il permettra de revenir sur les bons réflexes à adopter pour réussir une rénovation performante.

1Département et région d’outre-mer.
2Enquêtrice du dispositif Rex Bâtiments performants et chef de projet qualité construction et filières matériaux chez Envirobat Occitanie.
3Programme de la Filière pour l’innovation en faveur des économies d’énergies dans le bâtiment et le logement.
4Association savoyarde pour le développement des énergies renouvelables.

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article