Putzmeister au secours de Fukushima

Rédaction
01/04/2011

Depuis le mardi 22 mars 2011, une pompe à béton Putzmeister M58-5 (photo) avec une flèche articulée de 58 m est en action à la centrale nucléaire de Fukushima pour tenter de refroidir le bâtiment endommagé du réacteur n° 4.

Putzmeister-Fukushima (©Tepco)Depuis le mardi 22 mars 2011, une pompe à béton Putzmeister M58-5 (photo) avec une flèche articulée de 58 m est en action à la centrale nucléaire de Fukushima pour tenter de refroidir le bâtiment endommagé du réacteur n° 4. Grâce à cette pompe d’un débit de 160 m3/h, des quantités plus importantes d’eau peuvent être déversées directement à l’intérieur du bâtiment. Même si ce type de matériel est normalement destiné au coulage de béton sur des chantiers de construction en hauteur…
Suite aux résultats obtenus avec cette première pompe, l’opérateur japonais Tepco a décidé de déployer quatre autres machines Putzmeister autour de ses réacteurs : deux pompes avec une hauteur de flèche de 62 m et deux autres avec une hauteur de 70 m, c’est-à-dire la plus grande pompe au monde fabriquée en série. Ces pompes permettront d’atteindre facilement le haut des bâtiments des réacteurs et d’introduire à l’intérieur le dernier bras de flèche pour mieux contrôler le déversement de l’eau.
La première pompe de 62 m a été expédiée par un avion cargo Antonov depuis Stuttgart le 31 mars. Ce n’est pas la première fois qu’une pompe à béton est utilisée lors de catastrophes ou comme lance à incendie. En 1986, après le tragique accident de Tchernobyl, Putzmeister avait participé aux travaux de mise en sécurité du réacteur 4 de la centrale avec un total de onze pompes. Le groupe Putzmeister met aujourd’hui toute son expérience et son savoir-faire dans ce domaine au service de l’opérateur Tepco et du peuple japonais.

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?