Parexlanko lance Parnatur, une gamme dédiée au biosourcé

Sivagami Casimir
21/10/2019

Dans son centre de recherche, Parexlanko a développé, dès 2013, une nouvelle gamme de produits pour la construction responsable : Parnatur.

Parexlanko a sorti, le 24 octobre dernier, le tout premier produit de sa gamme Parnatur. [©Parexlanko]
Parexlanko a sorti, le 24 octobre dernier, le tout premier produit de sa gamme Parnatur. [©Parexlanko]

A l’été 2013, Parexlanko lance le projet Ibis. Financé pour 4 ans par l’Ademe, il a permis de concevoir un corps d’enduit plus durable dédié au bâti ancien. Performant aussi bien en intérieur qu’en extérieur. « Il y a peu de produits dans ce domaine, explique Anne Daubresse, responsable pôle prospectives, méthodes et formulation. Ibis est une saga en 6 saisons et trois prototypes, autour d’une réflexion sur les matériaux biosourcés, la réduction de l’impact environnemental et l’épuisement des matières premières. » Pour ce projet, la R&D de Parexlanko a travaillé sur une combinaison chaux-chanvre. Au Centre d’innovation Parex (CIP), à Saint-Quentin-Fallavier (38), l’équipe s’est fixée plusieurs objectifs, afin de développer la gamme Parnatur. « Les produits chaux-chanvre existent, mais les dosages du liant sont encore très importants : 450 à 850 kg de liant/m3 de chanvre pour un λ = 0,14 – 0,17 W/m.K. Nous, nous souhaitions atteindre 350 kg de liant/m3 de chanvre et un λ < 0,1 W/m.K. » Et pour corser le tout, Parexlanko voulait un enduit pompable. « Si nous ne sommes pas les premiers sur ce créneau, nous voulions démocratiser cette utilisation par application mécanique », détaille Sonia Yansi, chef de marché façade. Après plusieurs prototypes, des réussites, des échecs et des chantiers tests, l’équipe de R&D de Parexlanko trouve enfin la bonne formulation. « Le problème venait de la pompabilité de l’enduit, précise Anne Daubresse. Le chanvre est très sensible. » Sur les premiers chantiers, le pompage en hauteur était peu concluant…

Confort thermique et acoustique responsable

Afin de palier cette problématique, le Parnatur corps d’enduit chanvre de Parexlanko se compose d’un liant à base de chaux aérienne, de pouzzolane, d’un peu de sable, de liant hydraulique et d’adjuvants. Une mousse qui englobe bien la chènevotte, produite par La Chanvrière de l’Aube, qui compose majoritairement la formule. Un granulat calibré spécifiquement pour Parexlanko. Enfin, l’industriel a aussi conçu un kit composé d’une jaquette pour machine à projeter, d’un tuyau de 30 m et d’une lance de projection à ses couleurs, qui sera fourni aux artisans partenaires. Avec ses 3 brevets déposés (2 sur le liant, 1 sur le kit), des labellisations “Construire en chanvre” et “Matériaux biosourcés”, le Parnatur corps d’enduit chanvre est prêt à être mis en œuvre. « Les principaux arguments de ce produit sont sa facilité de mise en œuvre pour l’artisan et ses performances thermiques, acoustiques et hygrométriques pour le client final », explique Cyril Lemoing, chef de marché enduit de façade. En effet, la R&D a dépassé ses objectifs. L’enduit propose un λ = 0,066 W/m.K., une effusivité thermique de 156 J/K.m2s1/2, une perméabilité de μ = 4,2 et un affaiblissement acoustique par transmission de 53 dB pour 5 cm d’épaisseur.

L’enduit chaux-chanvre se projette à l’aide d’une machine. Le kit de Parexlanko s’adapte à de très nombreuses marques. [©Parexlanko]
L’enduit chaux-chanvre se projette à l’aide d’une machine. Le kit de Parexlanko s’adapte à de très nombreuses marques. [©Parexlanko]

« Le Parnatur corps d’enduit chanvre s’applique en plusieurs passes de 15 à 20 mm, déclare Eric Sanchez, directeur technique du CIP. Et ce, jusqu’à 80 mm. Il est ensuite dressé à la règle le plus droit possible. Après séchage – minimum 30 j à l’extérieur et 60 à l’intérieur – il faut traiter les points singuliers et armer les angles, puis appliquer un sous-enduit et un enduit de finition, comme notre Parexal. Mais le chanvre, c’est une matière qui vit et un métier d’amour. Il faut savoir le maîtriser. » C’est pourquoi Parexlanko a prévu de former les artisans, qui souhaiteraient utiliser le Parnatur corps d’enduit chanvre. Une dizaine de techniciens de chez Parexlanko seront en charge de cette tâche. « Nous avons mis 5 ans à développer ce projet, déclare Guillaume Latil, Dg de Parexlanko. Il marque une rupture technologique. » Ce corps d’enduit chanvre est le premier produit de la gamme Parnatur. Parexlanko compte bien développer des solutions toujours plus durables. L’industriel planche déjà sur d’autres matériaux naturels, mais reste encore mystérieux sur ses choix. Affaire à suivre donc…

Sivagami Casimir

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article