Le Scorpion est le premier mât de distribution sur chenilles signé Mecbo. Auto-stable, il se caractérise par une absence de stabilisation complémentaire.

Tout juste intégré à Inter Service Pompes, dont il est devenu filiale à 100 % [lire Béton[s] le Magazine n° 80, p. 24], l’industriel italien Mecbo met sur le marché le Scorpion. Chenillard destiné à la distribution du béton, cet équipement est muni d’une flèche à 3 bras d’une longueur de 15 m « Il est auto-stable et peut se déplacer, flèche complètement déployée. Il ne nécessite aucune stabilisation complémentaire », résume Antonio Agostinho, président de Mecbo.
D’un poids en ordre de marche de 10 t, le Scorpion profite d’une double motorisation : électrique 400 V ou thermique (de marque Kohler). Mais, quel que soit le mode choisi, la puissance disponible est la même : 22 kW, soit 37 ch. Largement suffisant pour assurer les déplacements de l’engin, même en charge, et pour manœuvrer la flèche.

Mecbo vient de mettre sur le marché le mât de distribution sur chenillard Scorpion. Mecbo vient de mettre sur le marché le mât de distribution sur chenillard Scorpion. [©ACPresse]

Le Scorpion est au gabarit routier

La configuration électrique impose de connecter le Scorpion au réseau, via le câble d’alimentation intégré sur un enrouleur automatique, positionné à l’arrière de la machine. L’avantage d’une telle utilisation est d’éliminer toute émission de gaz d’échappement. En milieu confiné, telsun tunnel ou une construction en taupe, c’est un véritable plus.
La vitesse de translation est de 2 à 2,25 km/h ou de 37,50 m/mn. Des capteurs placés sur tout le pourtour de la machine permettent d’assurer la sécurité durant les phases de déplacement. La sensibilité est réglée à 1 m. Toutefois, ces capteurs peuvent être shuntés de manière provisoire par appui sur un bouton-poussoir. Ceci autorise les approches au plus près des obstacles, comme un mur, si nécessaire.
Côté dimensions, avec une largeur de 2,50 m, le Scorpion est au gabarit, pour un transport sans contrainte. Flèche repliée, la hauteur est de 2,48 m pour une totale de 8,94 m (et de 3,07 m pour la seule partie chenillard).

Pour bétons classiques, mais pompables

Le contrepoids affiche une masse de 2,8 t sur la balance et peut être démonté. Tout comme la flèche, dont la dépose nécessite de desserrer quelques boulons. La hauteur minimale de déploiement de la flèche de 4,10 m, ce qui reste compatible avec la très grande majorité des chantiers. La portée horizontale est de 14 m et de près de 9 m en négatif. Pour sa part, la tourelle autorise une rotation continue sur 370°. La tuyauterie courant le long de la flèche est de Ø 100 mm. De quoi passer les bétons classiques, à la condition qu’ils soient pompables. Enfin, pour un plein fonctionnement, le Scorpion doit être associé à une pompe à béton, quelle qu’en soit la marque… Et comme toutes les machines Mecbo, il est piloté à l’aide d’une radiocommande. « Avec le Scorpion, nous avons conçu un équipement répondant aux attentes des chantiers du Grand Paris Express,conclut Antonio Agostinho. Il est autonome et très simple à manœuvrer. Et son absence de stabilisation complémentaire en fait sa grande originalité. »

Frédéric Gluzicki

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article