Matthieu Tanguy devient directeur général de Saint-Astier

Muriel Carbonnet
08/06/2021

Spécialiste français de chaux hydraulique naturelle destinée à la construction et à la restauration de bâti, Saint-Astier vient de nommer Matthieu Tanguy au poste de directeur général.

Matthieu Tanguy devient directeur général de Saint-Astier. [©Saint-Astier]
Matthieu Tanguy devient directeur général de Saint-Astier. [©Saint-Astier]

Spécialiste français de chaux hydraulique naturelle destinée à la construction et à la restauration de bâti, Saint-Astier vient de nommer Matthieu Tanguy au poste de directeur général. « Aujourd’hui, nous avons la chance de travailler un produit noble, la chaux, que nous extrayons de notre site unique de Saint-Astier. Mon objectif est bien de cultiver la particularité qui a fait la notoriété de Saint-Astier sur le marché français et dans le monde. Ici, chacun des 135 collaborateurs entretient une passion pour la chaux, un climat galvanisant et unique », explique Matthieu Tanguy.

Lire aussi : “Innovation par les professionnels du BTP 2019” pour Saint-Astier

Et de poursuivre : « Ce socle devrait nous permettre de perpétuer et de continuer les investissements nécessaires dans l’outil industriel. Car ce process unique demande rigueur et technicité tout au long du parcours de production, de l’extraction du calcaire, jusqu’à l’obtention des chaux hydrauliques naturelles de grande qualité. Enfin, il convient de rester à l’écoute des enjeux environnementaux actuels dans la construction, mais aussi de continuer notre développement à l’international. »

Le parcours de Matthieu Tanguy

Matthieu Tanguy est diplômé de l’Ecole nationale supérieure de mécanique et des microtechniques (ENSMM). Il a passé 4 ans (2004-2008) au sein d’Eurenco, filiale de la Société nationale des poudres et des explosifs. Il intègre ensuite la filière industrielle du bâtiment. Après plusieurs postes opérationnels au sein de Lafarge Plâtres, il occupe un poste de direction de site au sein de Siniat, filiale française du groupe Etex. Il se voit confier la direction industrielle de la région Sud-Ouest en France. Trois ans plus tard, il devient directeur général du site de Luzenac (talc), au sein du groupe Imerys. Puis, rejoint Fayat fin 2019, comme directeur général de la filiale Barbot CM.