Le petit Pari(s)

Rédaction
29/08/2014

L’ouvrage bilingue français-anglais “Le petit Pari(s)” propose 14 projets de la capitale qui se réapproprient les espaces délaissés de la Ville lumière.

2-Médiathèque BLM54Stéphane Malka s’est engagé en architecture avec force et conviction après avoir peint d’énormes fresques sur les terrains vagues parisiens des Grands Travaux sous François Mitterrand. C’est dans cet esprit qu’il a créé le “Petit Paris”, un dispositif consistant à investir les espaces délaissés de la ville (toits, dents creuses, métro aérien). « Des interventions expérimentales qui s’inscrivent dans une approche alternative visant à transformer l’existant sans jamais le détruire. » C’est le cas du projet “auto-Défense”, un squat-phalanstère sous l’arche de la Défense, des bureaux mobiles en libre-service au cœur de Belleville. Et, le long des IXe, Xe et XVIIIe arrondissements, la Galerie Bunker suspendue au métro Barbès-Rochechouart. C’est ainsi que l’architecte a couché sur le papier, dans l’ouvrage bilingue français-anglais “Le petit Pari(s)”, 14 projets de la capitale qui se réapproprient les espaces délaissés de la Ville lumière

Editeur : Editions courtes et longues

Auteur : Stéphane Malka

Prix : 49 €

Disponible sur le site de l’éditeur