Le gymnase de Le Corbusier à Bagdad

Rédaction
17/03/2014

Le Corbusier est sans doute l’architecte le plus célèbre en Europe lorsque le Bureau irakien du développement lui commande en 1955, le premier complexe sportif et le premier stade de dimensions olympiques pour la capitale, Bagdad.A découvrir dans "Le gymnase de Le Corbusier à Bagdad”.

4-Mediatheque52-Le CorbusierLe Corbusier est sans doute l’architecte le plus célèbre en Europe lorsque le Bureau irakien du développement lui commande en 1955, le premier complexe sportif et le premier stade de dimensions olympiques pour la capitale, Bagdad. Cette dernière connaît en effet un essor moderniste fulgurant dû aux retombées de la manne pétrolière. Cependant, la tourmente politique des années 1958 hantera le projet jusqu’à son achèvement. De même que le pays sera l’objet de transformations radicales, de même, le destin de la cité sportive olympique fluctuera au gré des renversements de gouvernement et de multiples revirements sur le choix du site. Décédé en 1965, Le Corbusier ne verra pas la fin de ce projet. Seul le gymnase, sur lequel il a travaillé jusqu’à sa mort, a été terminé en 1980, selon les plans d’origine, par l’un de ses anciens collaborateurs. On y retrouve une série de “signatures” du maître comme les pans ondulatoires, la rampe-promenade architecturale, l’éclairage zénithal, la “boîte à miracles” et bien sûr, l’utilisation du béton. A suivre dans l’ouvrage “Le gymnase de Le Corbusier à Bagdad”.

Editeur : Editions du Patrimoine

Auteurs : Mina Marefat, Caecilia Pieri et Gilles Ragot

Prix : 12 €TTC

Disponible sur le site de l’éditeur

 

Vous avez aimé cet article, et avez envie de le partager ?

Réagir à cet article