Le ciment belge en danger !

Rédaction
31/05/2013

C’est un triste constat que réalise la Fédération des ciments belges (Febelcem). D’une part, elle redoute une surproduction européenne du secteur. Holcim, CBR et CCB produisent beaucoup et tentent à tout prix d’écouler leurs stocks, là où il y a de la demande.

40-febelcemC’est un triste constat que réalise la Fédération des ciments belges (Febelcem). D’une part, elle redoute une surproduction européenne du secteur. Holcim, CBR et CCB produisent beaucoup et tentent à tout prix d’écouler leurs stocks, là où il y a de la demande. Seul bémol, la récession est partout. En Europe, elle s’élève à – 18,8 % (dont – 2,2 % en Belgique, – 4,5 % en Allemagne et – 6,7 % en France), en Amérique du Sud, elle s’amplifie. La météo peu clémente depuis le début de l’année accroît le recul de la consommation de ciment.
D’autre part, le ciment vient de plus en plus souvent de l’étranger : en 2012, 27 % de la consommation belge de ciments gris a été importée.
Les prévisions de la Febelcem pour 2013 ne sont guères optimistes. La consommation de ciment devrait baisser de 8 %. De plus, les adhérents de Febelcem ralentissent leurs investissements, qui ne représentent plus que 23,8 M€, soit une baisse de 24,9 % par rapport à 2011.