L’Asiv satisfaite

Rédaction
23/09/2015

Par le biais de la nouvelle Loi de Transition énergétique, l’Etat a lancé le vaste chantier de la transformation des habitudes de consommation et de construction.

IMAGE_2009_11_10_1020295Par le biais de la nouvelle Loi de Transition énergétique, l’Etat a lancé le vaste chantier de la transformation des habitudes de consommation et de construction. Cette ambition fait déjà un heureux : le syndicat de l’isolation végétale. « Par la voix de l’Association syndicale des industriels de l’isolation végétale (Asiv), les industriels de l’isolation biosourcée saluent les avancées obtenues lors du vote de la nouvelle Loi de Transition énergétique, notamment pour la prise en compte privilégiée des matériaux biosourcés dans la commande publique. Forts de ce signal encourageant, ils appellent à la mise en place rapide des décrets ministériels d’application, pour transformer l’essai, dans les actes et sur le terrain. »

Deux articles ont attiré l’attention du syndicat. L’article 14 VI : « L’utilisation des matériaux biosourcés concourt significativement au stockage de carbone atmosphérique et à la préservation des ressources naturelles. Elle est encouragée par les pouvoirs publics lors de la construction ou de la rénovation des bâtiments ». Et l’article 144 : «… La commande publique tient compte notamment de la performance environnementale des produits, en particulier de leur caractère biosourcé… »

Mais le syndicat reste néanmoins vigilant : « L’Asiv, par la voix des industriels qu’elle représente, Buitex Isonat, Cavac Biomatériaux, Homatherm, Le Relais, Pavatex et Steico, est prête à relever le défi de la transition énergétique à travers un plan d’action, permettant d’agir pour favoriser la croissance verte, tout en protégeant la planète contre les dégâts du dérèglement climatique. Pour cela, l’association interprofessionnelle appelle le gouvernement à la mise en place rapide des décrets d’application de cette loi sur la Transition énergétique et sa transcription concrète sur le terrain, sans lesquels aucun changement ne sera possible ».